Bourses d’étude par l’Association pour l’histoire des chemins de fer

Pour en savoir plus sur le programme scientifique

Pour en savoir plus sur le règlement de la bourse d’étude

Rails & histoire

Appel à candidature aux bourses d’étude, 2021-2022

Rails et histoire, l’Association pour l’histoire des chemins de fer, accorde une aide financière – jusqu’à 3 000 euros annuels – aux étudiant.e.s dont les travaux universitaires contribuent à la connaissance des transports par rail. Cette aide est accordée par le Comité scientifique de l’association dans le cadre d’une convention passée entre l’étudiant.e et l’association, sur la recommandation et avec l’accord du directeur de recherches.

La durée de la convention d’étude est d’une année universitaire pour les Masters 1 et 2, d’une année renouvelable deux fois pour les Doctorats.

Le montant annuel de la bourse d’études peut atteindre 3 000 €.

Rails & histoire reçoit les candidatures des étudiant.e.s qui préparent des mémoires en toutes disciplines des sciences humaines et sociales, sciences de l’ingénieur, architecture, etc.

Les projets de mémoire doivent porter en priorité sur les thèmes déterminés par le comité scientifique pour le programme de recherches 2018-2023 de Rails & histoire :

  • Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express.
  • Pour une histoire de la cabine de conduite, de la vapeur au TGV.
  • Loger le cheminot.
  • Train et écologie
  • Histoire de la libéralisation ferroviaire.
  • L’attachement populaire au chemin de fer : entre accueil, refus et deuil du rail dans la longue durée.
  • Liaisons directes et correspondances : pour une histoire de la gestion des nœuds au service de l’accessibilité territoriale dans la longue durée.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au vendredi 5 novembre 2021.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter la page dédiée du site internet de Rails & histoire : https://www.ahicf.com/bourses

En vous remerciant par avance de bien vouloir diffuser cet appel auprès de vos collègues et étudiants susceptibles d’être intéressés.

Cécile Hochard
Responsable du pôle scientifique

9, rue du Château-Landon 
75010 PARIS

www.ahicf.com

Journée d’études « Les archives transnationales. Définition, limite et enjeux » (17 juin 2021) des étudiant.e.s de l’université de Picardie

En tant que promotrice d’initiatives étudiantes liées aux archives, l’Aedaa est heureuse de vous présenter la journée d’études des étudiant.e.s en Master 1 Métier des archives et technologies appliquées (MATA) de l’université de Picardie.

Affiche « Les archives transnationales. Définition, limites et enjeux »

L’objectif de cette journée d’études sera de mener une réflexion autour de la définition des archives transnationales grâce à l’expérience des intervenants. Les exemples de la Lorraine comme de la Savoie durant l’époque moderne ou encore des archives coloniales, nous interrogent sur l’existence des archives transnationales et sur leur définition. Leurs intentions sont de poser les limites et d’identifier les enjeux de cette notion nouvellement arrivée dans le paysage archivistique. 

Pour plus d’informations, contactez les à l’adresse je.transnationales.upjv@gmail.com et suivez les sur les réseaux : JE_archives_transnationales (Facebook et Twitter)

Ouvrage « Mélanges offerts à Elisabeth Verry. Au bonheur des archives d’Anjou »

Comme vous le savez peut-être, Elisabeth Verry, directrice des Archives départementales de Maine-et-Loire, va prendre prochainement sa retraite.

À cette occasion, un ouvrage paraîtra à l’automne 2021 , retraçant son activité, faisant l’inventaire de ses publications, et contenant une trentaines de textes inédits sur des thèmes angevins. Il contiendra aussi une Tabula gratulatoria, liste des souscripteurs à l’ouvrage qui manifestent ainsi leur hommage.

Si vous souhaitez le précommander, nous vous invitons à remplir le bulletin de souscription en téléchargeant le lien ci-dessous (ou en vous référent à la plaquette de présentation).

Nous vivons aujourd’hui un tournant dans l’histoire de l’Aedaa. En tant que co-fondatrice de la formation archives de l’université d’Angers, Elisabeth Verry a donc tenu un rôle important dans la création même de l’association. Au nom de l’ensemble des membres de l’Aedaa, nous tenons donc à la remercier pour son soutien perpétuel.

Couverture Mélanges offerts à Elisabeth Verry. Au bonheur des archives d’Anjou

La série Archivore enfin complète et disponible sur le site de l’Aedaa

Après une longue prospection des numéros d’Archivore ayant disparu de nos archives, nous sommes très fièr.e.s de vous annoncer que la revue est désormais complète et librement consultable sur le site de l’Aedaa : https://aedaa.fr/la-publication-archivore/ !

Archivor, sans son « e », numéros 37 et 38

Nous remercions l’ensemble des contributeur.rice.s qui font vivre cette revue depuis les origines de l’Aedaa <3

On se retrouve dans quelques mois avec le n°42, déjà en préparation 😉

L’équipe d’Archivore

Le Pivaa lance sa plateforme d’inventaire et de valorisation d’archives alternatives (π4a)

Après plusieurs mois de recensement d’archives et d’actions autour des archives alternatives, les étudiants du Pivaa officialisent le lancement de leur Plateforme d’inventaire des archives et des actions alternatives en archives (autrement appelée π4a).

Pour la consulter, c’est par ici :

https://omeka-angers.000webhostapp.com

Les actions mixtes au sein de la π4a

Le Pivaa se termine mais la réflexion sur les archives alternatives, elle, se poursuit, notamment grâce au groupe de travail Archives alternatives de l’AAF qui a commandité le projet.

Nous remercions toutes les personnes et institutions qui ont contribué à ce projet et qui, nous l’espérons, ne fait que commencer.

Vous voulez nous signaler un oubli ? Nous contacter ? Écrivez-nous à archives.pivaa@protonmail.com