Archivore, n°0, Mars 1996, 8 p.

  • Le mot du président (page 1)
  • Édito (page 2)
  • Entretien avec Élisabeth Verry (page 3)
  • La profession d’archiviste d’entreprise (page 5)
  • Fiche carrière (page 6)
  • Angers à livre ouvert : les archives municipales (page 7)

Édito :

Une association est née

Les étudiants et diplômés en archivistique de l’Université d’Angers se sont associés et ont créé l’AEDAA. Il n’est pas d’acte moins anodin.

La filière archives de l’Université d’Angers est de création récente : la licence a été lancée en 1993, la maîtrise et le DESS en 1994. D’excellents professionnels ont été formés, grâce en particulier à Agnès Masson, qui a assuré, les deux premières années, le suivi de la filière et l’enseignement de l’archivistique. Les étudiants sont venus de toute la France (19 universités d’origine en 1995-1996) ; ils travaillent ou travailleront dans toute la France, faisant connaître l’existence et la qualité de la filière.

Mais désormais les étudiants et diplômés ne sont plus seulement « enseignés », c’est en commun qu’ils prennent leur destin en main. La filière est devenue majeure et il est bon de le faire savoir.

Les buts de l’association (reconnaissance de la filière, suivi du marché de l’emploi) seront exposés dans les pages de ce numéro. Personnellement, j’y vois un intérêt particulier. Au cours de l’année, j’ai vu se constituer les promotions en tant que groupes. L’association pourra, je l’espère, maintenir ces groupes dans un projet commun et relier entre elles les promotions. Ainsi l’AEDAA assurera cette continuité dans le temps chère à tout archiviste.

Valérie POINSOTTE, responsable de la formation.