Archivore, n°1, Juin 1996, 8 p.

  • Édito (page 1)
  • Actualité : le colloque de l’AAF « Transparence et secret » (page 2)
  • Présentation d’un service : les archives de Saint-Malo (page 3)
  • Vie de l’association : fonctionnement du bureau emploi, offres d’emploi, rôle des représentants, informations pratiques (page 4 à 6)
  • « Nous ! » : la cuvée 1995… un an après (page 7 à 8)

Édito :

Archivore, un bulletin d’information

Le journal de l’AEDAA s’est fixé quatre principaux objectifs que je me propose de vous détailler dans l’introduction de ce numéro 1. Archivore souhaite présenter aux adhérents de l’AEDAA :

  • Une actualité concernant le monde des archives, à travers des résumés de colloques, de rencontres nationales ou internationales.
  • Des services d’archives, qu’ils soient municipaux, départementaux, hospitaliers ou encore constitués au sein d’entreprises.
  • Des exemples d’expériences professionnelles d’anciens étudiants ou de stagiaires, pour que les étudiants rejoignant la formation aient une approche plus concrète des métiers vers lesquels ils se dirigent.
  • Les activités de l’association et les réalisations de ses quatre commissions, dans les pages centrales de chaque numéro.

Pour parvenir à l’élaboration des différents numéros d’Archivore, la commission journal collecte des articles provenant aussi bien de professionnels du monde des archives que d’étudiants qui s’investissent de façon ponctuelle ou régulière. Cette même commission est toujours prête à accueillir les adhérents attirés par ce travail d’équipe.

Il s’agit de :

  • Réunir les articles pour les numéros à venir.
  • Rédiger les rubriques « infos ».
  • Travailler à la mise en page puis à l’édition.
  • Passer commande des illustrations à notre dessinateur attitré, Pierre-Yves Aigrault, dont le concours nous est précieux !

Cette participation à la vie associative ne se limite d’ailleurs pas au comité chargé des publications du journal, elle s’étend aux trois autres commissions : bureau emploi, relations extérieures, animation-parrainage.

N’hésitez pas à nous rejoindre pour la réalisation des projets de l’AEDAA. En effet, comme le disent Jean Monnier, maire d’Angers, et Michelle Moreau, son adjointe, « [les associations sont] de véritables écoles de la citoyenneté, regroupant des femmes et des hommes responsables et conscients de leur rôle à jouer dans la vie de la cité, (…) [elles] constituent un vivier où chacun peut, selon sa personnalité, s’exprimer, s’enrichir de la présence des autres » (in éditorial de l’Annuaire de la vie associative d’Angers, octobre 1994).

Juliette Lecuyer, Présidente.