Archivore, n°4, Mars 1997, 12 p.

  • XIIIème Congrès international des archives (page 2)
  • La photothèque de la Société générale (page 4)
  • Offres d’emploi (page 6)
  • Vie associative : manifestations (page 7)
  • Bouquins et magazines (page 8)
  • Archilivres (page 8)
  • Conseil d’administration (page 9)
  • La Caisse des Dépôts et Consignations (page 10)
  • L’Écureuil grignote le papier (page 11)
  • Brèves (page 12)

Édito :

Je voudrais consacrer cette tribune au problème crucial de toute association : trouver les moyens financiers de réaliser ses projets. Bien entendu il y a avant tout le nombre de ses fidèles adhérents et l’AEDAA tient à les saluer et à souhaiter la bienvenue à ceux qui nous rejoignent.

Le bureau et les bénévoles ont élaboré un dossier de demande de subvention que j’ai déposé auprès de la Direction des Archives de France. Les documents constitutifs du dossier présentent l’AEDAA (statuts, règlement intérieur, composition de ses instances dirigeantes), ses objectifs, ses réalisations et surtout ses projets. Pour offrir toujours plus de facilités et de convivialité à ses adhérents, l’AEDAA doit trouver un local approprié, y installer une bibliothèque technique, du matériel informatique pour assurer la gestion administrative du bureau et élaborer le journal Archivore.

Un financement permettrait également d’organiser un cycle de conférences qui ferait à l’expérience des diplômés sur les thèmes variés et élaborer un annuaire de la formation d’Angers. Cet outil de communication serait précieux tant pour nous permettre de nous faire connaître que pour rechercher un emploi. Gageons que l’AEDAA parvienne à obtenir les moyens financiers de son développement, ce que j’appelle de tous mes voeux ; et je vous souhaite à tous une bonne lecture de nouveau numéro d’Archivore.

Catherine AUDREN, Présidente.