URL de l’offre : réseau de l’Aedaa.

Date de l’offre : 18/01/2022

FICHE DE POSTE ARCHIVISTE DIOCESAIN

L’archiviste diocésain contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de records management[1], de collecte, de conservation, de traitement, de communication et de mise en valeur des archives.

Dans le secteur d’activité qui lui est affecté, l’archiviste coordonne et supervise les activités suivantes :

Réglementation :

  • est le garant de l’application des dispositifs législatifs et réglementaires concernant les archives religieuses (droit canonique, notes CEF du Service National des Archives de l’Église de France et du Conseil pour les Questions Canoniques) et du Directoire pour la gestion des archives diocésaines de Gap et Embrun ;
  • est force de proposition pour assurer la sécurité juridique de la gestion de l’information sur tous supports.

Collecte – conservation – traitement :

  • définit la politique d’archivage des services et de paroisses du diocèse et conseille les curés et les chefs de service ;
  • propose et met en œuvre les orientations et le cadre de la gestion des archives physiques et numériques (archives intermédiaires et définitives) ;
  • collecte et conserve les archives récentes et anciennes du diocèse ;
  • organise les relations avec les services versants et réalise les opérations de versement et d’élimination réglementaire ;
  • conçoit et met en œuvre des instruments de recherche des archives diocésaines.

Communication et mise en valeur des archives récentes et anciennes du diocèse :

  • assure la juste communication des documents en application des dispositions légales et garantit ainsi le respect des droits des personnes et l’accès à l’information ;
  • coordonne le travail d’un groupe d’historiens bénévoles chargés de la communication et de la mise en valeur historique des archives (publications, conférences, expositions, Revue d’histoire de l’Église de France …) ;
  • est le référent privilégié, en lien avec les responsables bibliothèques et les bénévoles, pour la gestion et l’organisation de la bibliothèque diocésaine ;
  • assure le lien avec les institutions équivalentes : archives départementales, archives municipales d’Embrun, de Briançon, du centre de gestion de la fonction publique, avec la bibliothèque municipale de Gap, la Société d’Études des Hautes-Alpes.

L’archiviste est membre de la curie diocésaine et participe aux réunions des responsables de service diocésains. La curie est sous l’autorité du Vicaire général, modérateur de la Curie.

Profil souhaité :

  • Diplôme universitaire spécialisé en archivistique de niveau Bac + 5 ;
  • Expérience professionnelle souhaitée ;
  • Sens de la diplomatie et de la pédagogie ;
  • Autonomie ;
  • Rigueur et sens pratique ;
  • Esprit de synthèse et clarté rédactionnelle ;
  • Une connaissance de l’organisation diocésaine sera appréciée.

Contact : Antoine OLPHE-GALLIARD econome@diocesedegap.com

Poste en CDI situé à Gap (05000)

Rémunération proposée : 22K€ bruts annuels


[1] Le records management est un terme anglophone désignant l’ensemble des mesures destinées à rationnaliser la production, le tri, la conservation et l’utilisation des archives courantes et intermédiaires (« Records »). Il est formalisé dans la norme ISO 15489.  Il vise à garantir l’existence des documents, et leurs modalités d’accès, ainsi que l’authenticité (preuve de la production ou de la réception d’un document), l’intégrité (preuve que le document est complet et n’a pas été altéré), la fiabilité (le contenu du document peut être considéré comme la représentation complète et exacte des opérations, des activités ou des faits) et l’exploitabilité (localisation, repérage et description du document) des informations. De même, il a pour vocation l’amélioration des circuits documentaires.