URL de l’offre : réseau de l’Aedaa

Date de l’offre : 16/09/2021

INTITULE DU POSTE – FILIERE – CADRE D’EMPLOIS

Intitulé Assistant archiviste

Filière Culturelle

Cadre d’emplois et grade Adjoint territorial du patrimoine

FINALITE DU POSTE

Assurer auprès des collectivités et établissements publics aubois, qui conventionnent avec le Centre de Gestion, des missions d’assistance, de conseil et de transmission d’informations de base en matière de gestion des archives, afin qu’elles puissent répondre à leurs obligations, notamment celle du Code du patrimoine : assurer la conservation et la mise en valeur de leurs archives (Article L212-6).

POSITIONNEMENT DANS LA STRUCTURE

Voir l’organigramme du CDG 10.

ACTIVITES

 Activités principales :

1. Traitement des archives
– Traitement des archives dans le strict respect du cadre de classement officiel des archives communales instauré en 1926 par la Direction des archives de France, et des instructions de 2009 et 2014 relatives au tri et à la conservation des documents des collectivités territoriales et plus particulièrement des communes et aux structures
intercommunales :
o tri, classement, et conditionnement, versement et/ou élimination
règlementaires,
o rédaction d’instruments de recherche (bordereaux de versement, bordereaux de dépôt aux Archives départementales, bases de données)
o rédaction de bordereaux d’élimination règlementaires selon le modèle fourni par les Archives départementales. – Récolement des archives communales.
2. Formation (individuelle ou en groupe) du personnel de la collectivité à la gestion courante des archives
– Formation théorique et pratique du personnel concernant la gestion, la consultation et la bonne conservation des documents d’archive.
3. Suivi et conseil
– Aide à la réflexion sur l’amélioration éventuelle de la circulation des documents, de leur production à leur archivage. – Conseil en matière de communicabilité des archives publiques. – Conseil en matière de conservation préventive et curative. – Conseils en matière d’aménagement de locaux d’archives aux normes (optimisation de l’espace, prévention des sinistres, surveillance des agents de détérioration et stratégie d’actions).

 Activités secondaires :

Participation à la mise en valeur du patrimoine communal archivistique
Mise en valeur culturelle : aide au montage de dossiers de restauration d’archives et d’expositions, monographies, recherches historiques, conférences en relations avec les Archives Départementales.

LIEUX D’INTERVENTION

 Territoire du département de l’Aube : dans les Collectivités et Etablissements publics aubois, aux Archives départementales
 Au Centre de Gestion pour le travail administratif (bilans de mission, réponse aux collectivitées, etc.)

INTERLOCUTEURS

 en interne :
o Le Directeur général adjoint ;
o Le responsable du service d’archivage (diagnostics, organisation des
missions, etc.).
 en externe :
o Les élus locaux et les agents des collectivités et établissements publics aubois ;
o Les agents des Archives départementales (les prestations sont soumises au contrôle scientifique et technique de l’Etat sur les archives publiques exercé par la direction des Archives départementales).

UTILISATION DES CONGES

Les congés sont pris sur acceptation du responsable du service sous réserve de la continuité du service.

PROFIL DU CANDIDAT

MARGE D’AUTONOMIE

– Organise son travail en autonomie sous la coordination de l’archiviste et du Directeur général adjoint.

COMPETENCES

 savoirs :
o Bonne culture générale et des collectivités territoriales,
o Cadre de classement officiel des archives communales instauré en 1926
par la Direction des archives de France,
o Instructions de 2009 et 2014 relatives au tri et à la conservation des
documents des collectivités territoriales,
o Cadre législatif et réglementaire applicable aux archives publiques,
o Droit et règles de communication des archives,
o Facteurs de détérioration selon les supports,
o Normes et règles relatives à la conservation des documents (tous supports) et aux bâtiments d’archives,
o Règles de classement et d’analyse archivistique,
o Règles pour l’établissement du récolement,
o Techniques et types de conditionnement.
 savoir-faire :

o Adapter le conditionnement aux grands formats, aux documents figurés,
aux supports électroniques, etc.,
o Analyse archivistique,
o Appliquer du principe de respect des fonds,
o Classer les documents,
o Diagnostiquer l’état de conservation,
o Elaborer un plan de classement,
o Emettre un diagnostic et des préconisations,
o Identifier les documents (doubles, brouillons, etc.),
o Identifier les facteurs de détérioration,
o Manipuler les documents,
o Méthode de tri,
o Pratique de l’indexation,
o Préparer le transfert matériel des documents,
o Réaliser un récolement d’archives,
o Rédiger un bordereau de versement,
o Rédiger un bordereau d’élimination,
o Sensibiliser aux règles d’archivage.
 savoir-être :
o Capacités de communication,
o Discrétion,
o Esprit d’analyse,
o Méthode et organisation,
o Qualités relationnelles,
o Sens de la communication.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Permis de conduire B indispensable.

MOYENS A DISPOSITION

 moyens techniques : matériels de bureautique (pack office, accès Internet), véhicule pour les déplacements en tant que de besoin.


FORMATIONS SOUHAITEES OU EXIGEES

Qualification de niveau III dans le domaine des sciences de l’information, de la communication, des métiers du livre

QUALIFICATION ET SURVEILLANCE MEDICALE

RISQUES ET CONTRAINTES POUR LA SANTE

 1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

o Risques de chutes : escaliers, échelles d’accès
o Risque de chutes du matériel en raison des rayonnages trop hauts, non
fixés ou surchargés pouvant entrainer des contusions corporelles
o Lumbagos
o Accident de trajet
o Exceptionnellement : morsure de petits animaux divers, piqûre de tiques de puces, etc.

 2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES
o Poussières diverses et moisissures,
o Lumière artificielle, mauvais éclairage ou absence d’éclairage de certains locaux,
o Froid et humidité des caves et des greniers,
o Manutention de documents lourds, fragiles,
o Travail en hauteur,
o Contraintes posturales pour l’accès aux documents : travail accroupi,
travail bras en l’air, torsion du tronc.

 3. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

o Rapidité d’exécution
o Travail solitaire
o Tâches répétitives
o Nécessité de s’adapter à chaque situation
o Vigilance pour éviter les dégradations du matériel

SURVEILLANCE MEDICALE

Spécificités du suivi médical liées aux caractéristiques du poste à définir avec le
médecin du travail en fonction de l’agent.