Archivore, n°19, Mars 2001, 28 p.

La recherche en archivistique, qu’en est-il aujourd’hui ? Qu’en était-il hier ? Si la journée d’étude de février dernier a permis de faire un point d’étape intéressant sur la situation actuelle, Archivore n°19 propose, lui, un compte rendu de la première journée d’étude de la formation (mars 2001) qui portait déjà sur ce sujet. (Le détail des interventions est en ligne ici )

Ce numéro d’Archivore permet également de faire le point sur l’évolution d’une autre problématique en proposant un riche compte rendu des Journées internationales organisées par la Direction des Archives de France en mars 2001 : Archives, en 0 et 1 – La conservation des documents électroniques. Entre questionnements désormais résolus et problèmes persistants, cet article aborde notamment l’administration en ligne, l’obligation de diffusion des données publiques, l’archivage des bases de données, l’archivage du courrier électronique, l’impact sur les formations et sur l’avenir de la profession, etc.

Edito, sommaire et accès au n°19 (réservé aux adhérents)

Margot Georges

Archivore, n°33, Juin 2005, 13 p.

Archivore33IMAGE

L’Archivore de juin 2005 annonce en page 3 la numérisation et la mise en ligne, sur le site @archinet, de l’ensemble des Archivore déjà parus. C’est donc avec ce numéro que nous ouvrons la republication des Archivore en ligne.

– Mais c’est quoi Archivore ?

– Aye ! Coup de vieux…! Archivore, c’était le bulletin de l’AEDAA de 1996 à 2012. Publiés tous les 3, 4, 5 ou 6 mois à peu prêt, cette revue est composée d’articles concernant à la fois des pratiques ou expériences archivistiques mais également des expositions ou des livres. Un carnet rose enrichit certains numéros. En résumé Archivore est une source d’information intéressante sur des problématiques archivistiques.

– Si c’est une parution en 1996 et 2012 on peut également penser que c’est une source intéressante sur l’évolution des pratiques archivistiques ?

– Oui, bien sûre, et ces bulletins offrent aussi une vision originale de l’histoire de notre association !

Alors bonne lecture !

Edito, sommaire et accès au n°33 (réservé aux adhérents).

Margot Georges