Revue de presse 2004-2007

Archives diplomatiques : fusion des commissions – 2004-12-15

Un décret du Premier ministre a fusionné les deux commissions des archives diplomatiques et de la publication des documents diplomatiques en une seule « commission des archives diplomatiques ».Elle « est consultée sur la mise en oeuvre de la politique en matière d »archives au sein du ministère des affaires étrangères, y compris dans le domaine des nouvelles technologies, et sur les programmes de publication et de recherche. Elle se prononce sur toute autre question qui lui est soumise par le directeur des archives du ministère des affaires étrangères. Elle examine le rapport d »activité de la direction des archives. « Décret n° 2004-1358 du 9 décembre 2004 fusionnant la commission des archives diplomatiques et la commission pour la publication des documents diplomatiques français

Freedom of Information Act : le Royaune-Uni ouvre ses archives – 2005-01-12

Le « Freedom of Information Act 2000 » est entré en vigueur en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord le 1er janvier 2005. Selon les dispositions de cette loi, la plupart des documents publics deviennent immédiatement accessibles au public. Toute personne pourra effectuer une demande par lettre ou courrier électronique, l’administration devant donner une réponse dans un délai de 20 jours. Les pouvoirs publics conservent toutefois la faculté de refuser la communication de documents pouvant nuire à l’intérêt public ou portant sur la sécurité nationale.Cette nouvelle législation constitue une petite révolution, puisque les documents publics étaient jusque là communicables selon des délais variables, le plus souvent 30 ou 50 ans. La mise en œuvre du « FOI Act » a d’ors et déjà des conséquences contrastées. D’une part, certains secrets d’Etat commencent à tomber, notamment l’application de quotas ethniques dans l’armée. Le parti conservateur a quand à lui saisi cette occasion pour mettre en cause l’action du gouvernement, en formulant 120 demandes sur des sujets sensibles. D’autre part, les administrations sont accusées d’avoir détruit des milliers de documents compromettants avant l’entrée en vigueur d’un texte qui implique un changement radical des pratiques administratives. Nul doute que l’expérience britannique sera riche d’enseignements pour le débat français.A lire en français :« La Grande Bretagne ouvre ses archives aux citoyens », www.tsr.ch, 31 décembre 2004« Royaume-Uni : destruction de milliers de documents secrets en voie de déclassification », Courrier international, 28 décembre 2004« Grande-Bretagne: l »armée a pratiqué une politique de quotas », Swiss info, 4 janvier 2005 « Le « facteur D » dissimulait les pratiques raciales de l »armée britannique », Le Monde, 6 janvier 2005Pour plus d’informations :Dossier complet sur le site de la BBC (guide pratique, liens, actualités)Freedom of Information Act 2000Information CommissionerNational ArchivesCampaign for Freedom of InformationDepartment for constitutional affairs

Les archives de la Défense sont regroupées au sein du service historique de la Défense – 2005-02-08

Les archives des différentes forces armées, jusque là gérées de manière autonome, vont être regroupés sous une seule autorité. Un premier pas avait été franchi avec la création de la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la Défense, en 1999.L »étape suivante aboutit à la disparition des services historiques de l »armée de Terre, de la Marine, de l »armée de l »Air et de la Gendarmerie, regroupés dans un « centre historique des archives ». Chaque arme conserve toutefois un département spécialisé. Par ailleurs, le centre des archives de l »armement et du personnel est également rattaché au service historique de la Défense.Selon les informations du Figaro, l »amiral de Cotençon devrait être nommé à le tête de ce service. A terme, il est prévu un regroupement des fonds du ministère sur le site de Vincennes, avec un accueil unique des lecteurs. Demeurent toutefois le centre des archives de l »armement à Chatellerault, des antennes à Fontainebleau, au Blanc, à Caen et les services des ports militaires de Cherbourg, Brest, Lorient, Rochefort et Toulon.A lire :Dossier de présentation du SHD, ministère de la DéfenseVoir éaglement la revue de presse.

Appel à commentaires de l »AFNOR : gestion des archives courantes et intermédiaires – 2005-03-17

A la demande de Damien Ferrero, vous trouverez ci-joint un appel à commentaires sur le travail de l »AFNOR dans le cadre de la révision de la norme ISO 15489 sur le records management. N »hésitez pas à apporter votre contribution !Télécharger l »appel à commentaires

Compte-rendu des journées d »études interprofessionnelles archives, bibliothèques et documentation – 2005-03-18

Le compte-rendu des journées d »étude organisées par l »AAF, l »ABF, l »ADBS et l »ADBU les 28 et 29 janvier dernier, sur le thème « Un métier, des métiers : convergences et spécificités des métiers des archives, des bibliothèques et de la documentation » ont été publiés par l »ADBS.Parmi les grands thèmes abordés : le coeur des métiers, agir sur les pouvoirs, les attentes des employeurs, vivre la polyvalence, la demande sociale.Document en ligne sur le site de l »ADBS

L’activité de la direction des Archives de France en 2003 – 2005-04-18

Le ministère de la Culture vient de publier son rapport dactivité pour 2003 : ce document comporte un chapitre consacré aux archives, http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/rapport2003 target= »blank »>La politique des archives donne la priorité au public.

Le projet de Massimiliano Fuksas est retenu pour le futur Centre des Archives nationales – 2005-05-10

Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication, a confié le 10 mai 2005 à l’architecte Massimiliano Fuksas la construction du futur Centre des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine. Il confirme ainsi la proposition du jury qui s’était réuni le mercredi 20 avril, sous la présidence de Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France. Massimiliano Fuksas, architecte italien, Grand prix national d’architecture 1999, a bâti son projet sur une analyse de la géographie des lieux et des différentes échelles du site, à la recherche d’une dimension poétique, d’un nouveau paysage, et d’un dialogue avec la ville environnante. A l’est, un bâtiment « bien ancré au sol, imposant, réfléchissant et précieux » héberge les magasins d’archives et la grande salle de lecture. A l’ouest, des volumes légers et transparents, suspendus, contiennent les bureaux, les salles de conférence et la réception du public. Source : ministère de la Culture A consulter : Communiqué et dossier de presse du ministère de la Culture « Fuksas va construire le centre des archives nationales », Le Moniteur, 10 mai 2005

Les archives du Parti communiste entrent aux archives départementales de Seine-Saint-Denis – 2005-07-04

râce à la signature d »une convention entre Marie-georges Buffet et le président du conseil général, un ensemble de 800 mètres linéaires de documents, de 1921 à 1994, ont rejoint les archives sonores des congrès du parti et comités centraux, déjà déposées en 1994. Ce fonds, le plus important parmi les archives des partis politiques, avait fait l »objet d »un classement comme « archives historiques » en 2003.La présentation officielle du fonds a eu lieu le lundi 6 juin aux archives départementales de Seine-Saint-Denis. La partie du fonds couvrant la périodec 1921-1975 a été ouverte au public le 1er juillet. Site du conseil général de Seine-Saint-Denis Lire également : « Le classement des archives du PCF », entretien avec Frédérick Genevée, membre du Conseil national du PCF et responsable des fonds déposés aux archives de Seine-Saint-Denis, L »Humanité, 6 juin 2005 « Les archives du PCF jouent la glasnost », 20 minutes, 7 juin 2005 « Le 1er juillet, il sera possible de (presque) tout savoir sur l »histoire du PCF », Le Monde, 9 juin 2005 « Archives. Du passé, le PC fait table rase », Marianne, 15 juin 2005 « Le Parti communiste ouvre les portes de son histoire » « Dans les cartons de l » »affaire Garaudy »,Le Monde, 19 juin 2005 « Avec ses archives, le PCF présente son passé de manière enchanteresse », interview de l »historien Marc Lazar, Libération, 2 juillet 2005 « Le PCF ouvre son passé pour s »assurer un avenir », Libération, 4 juillet 2005

Réforme de l »accès aux documents administratifs et réutilisation des informations publiques : l »ordonnance réformant la loi du 17 juillet 1978 est promulguée – 2005-06-07

Lors du conseil des ministres du 3 juin 2005, Pascal Clément, Garde des Sceaux, a présenté une « ordonnance relative à la liberté d’accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques », qui a été publiée au Journal officiel du 7 juin 2005.S »agissant de l »accès aux documents administratifs, la loi du 17 juillet 1978 est modifiée « en étendant le régime général d’accès aux documents à certains domaines régis par des lois spéciales [et] en améliorant les possibilités d’accès aux documents, même à titre partiel et, le cas échéant, par voie électronique. » La directive européenne 2003/98/CE du 17 novembre 2003 est également transposée. Les règles de réutilisation des informations publiques, « détenues ou élaborées par les personnes publiques ou privées chargées d’une mission de service public administratif » sont ainsi définies. Elles encadrent « les réutilisations de ces informations à des fins commerciales ou non commerciales […]. Les autorités publiques seront tenues de faire connaître les principales informations réutilisables détenues et les conditions, notamment tarifaires, de leur réutilisation ». La Commission d’accès aux documents administratifs voit ses prérogatives élargies. Elle pourra par exemple, en cas de violation des règles de réutilisation des informations publiques, infliger des amendes aux contrevenants. Compte-rendu du conseil des ministres du 3 juin 2005 Ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005 relative à la liberté d »accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques Rapport au Président de la République relatif à l »ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005

Archives nationales : 5300 signatures remises au ministère de la Culture – 2005-09-15

L » « Appel pour sauver les Archives nationales », lancé par la section CGT-Archives de France, qui a reçu 5300 signatures de chercheurs, d »usagers et de professionnels des archives a été remise par une délégation à Henri Paul, directeur de cabinet du ministre de la Culture, jeudi 1er septembre. Dans ce texte lancé en mai 2004, l »organisation syndicale s »inquiétait des moyens fournis aux Archives nationales dans le cadre de leur transfert à Pierrefitte, notamment en matière d »effectifs. Elle soulignait également le risque de conséquence néfastes d »une transformation des Archives nationales en établissement public administratif.Lors de l »entrevue, le directeur de cabinet du ministre et la directrice des archvies de France, Martine de Boisdeffre, ont rappelé à leurs interlocuteurs l »engagement de l »Etat en faveur des archives, notamment la volonté de maintenir et d »augmenter les ressources humaines et financières des Archives nationales. Les décisions concernant le statut de l »institution seront prises en fonction des recommandations de la mission d »études que dirige actuellement Bernard Stirn.Site de la CGT-Archives de FranceCommuniqué de presse du ministère de la Culture, 1er septembre 2005« Les Archives nationales s »étoffent en personnel », Libération, 14 septembre 2005.

Un nouveau site : le comité français du Bouclier bleu – 2005-10-25

Le Comité Français du Bouclier Bleu (CFBB), qui promeut la Convention de La Haye (1954) pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, vient de mettre en ligne son site internet.Sont ainsi accessibles des informations sur « l »éthique et les missions du Comité, les activités des groupes de travail, la présentation du Bouclier Bleu international, une typologie des différents risques menaçant le patrimoine ainsi que les mesures préventives associées et une documentation sur les sinistres passés, bibliographie et agenda des principales activités à venir ».www.bouclier-bleu.fr

Archives nationales : les propositions de la mission Stirn – 2005-12-20

La mission dirigée par Bernard Stirn sur le futur statu des Archives nationales a remis son rapport au ministre de la culture. Elle préconise la création de plusieurs services à compétence nationale, regroupés par région d »implantation : Ile-de-France (qui regrouperait le CHAN, le CAC et le futur centre de Pierrefitte), le CAOM et le CAMT. L »activité de la direction des archives de France serait recentrée sur les missions régaliennes de politique scientifique et de contrôle.Rapport en ligne sur le site du ministère de la culture

Insertion professionnelle des jeunes diplômés : une enquête du collectif A5 – 2005-12-22

L »enquête lancée voici un an par les associations de diplômés et d »étudiants en archivistique, regroupées au sein du Collectif A5, vient d »être publiée. basée sur les réponses de 160 de nos adhérents, elle apporte pour la première une vue générale, sinon exhaustive, des parcours des archivistes issus des formations universitaires.Document consultable en ligne sur ce site.

Transfert des personnels de l »Inventaire : communiqué des associations de professionels du patrimoine – 2006-02-13

L’Etat transfère actuellement de nombreuses missions aux collectivités locales. C’est notamment le cas des services régionaux de l’Inventaire, jusqu’alors rattachés aux DRAC, et qui doivent passer sous la responsabilité des régions. Les agents des services régionaux de l’inventaire, intégreront donc à terme la fonction publique territoriale. De graves menaces pèsent pourtant sur eux, et, plus largement sur les corps et cadres d’emplois de la filière culturelle. En effet, le ministère de la culture prévoit de transférer une partie des agents dans les cadres d »emploi des filières technique et administrative, alors même qu’il existe une spécialité inventaire dans les cadres d’attachés de conservation et de conservateurs territoriaux du patrimoine.L’Etat privilégierait ainsi la carrière des agents… au prix d’une perte de la reconnaissance de la spécificité des métiers de l’Inventaire et du patrimoine. Ces projets suscitent une vive inquiétude de nos collègues de l’Inventaire. Au delà de ce cas précis, la filière culturelle de la fonction publique territoriale perd une chance de s’étoffer et de gagner en visibilité. L’ABACC, le collectif A5, l’AAF, l’AGCCPF et l’ABF appellent tous les professionnels de la conservation du patrimoine à se mobiliser pour défendre et promouvoir les filières culturelles de la fonction publique, garanties d’efficacité du service public de la culture et du patrimoine.Dossier et communiqué commun des associationsLes associations invitent leurs membres à solliciter leurs élus sur ce sujet, en leur demandant d »adresser un courrier-type aux ministres de la culture et de l »intérieur.

Blogs archivistiques – 2006-02-14

Deux blogs consacrés totalement ou en partie aux archives :www.souslapoussiere.orgblogokat.canalblog.comL »ADELITAD recense également sur son site d »autres blogs en anglais ou de disciplines voisines (sciences de l »information, etc.).

Concours de chargé d »études documentaires 2006 – 2006-02-21

Deux concours (externe et interne) pour le recrutement de chargés d »études documentaires du ministère de la culture et de la communication auront lieu en 2006. Le nombre total de postes offerts n »est pas encore connu.Retrait des dossiers du 27 février au 24 mars 2006 :– à la direction de l »administration générale (bureau des concours), 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris Cedex 01, accueil du lundi au vendredi, de 13 heures à 17 heures.- par courrier (joindre une enveloppe de format 22,9 cm x 32,4 cm, affranchie à 1,98 ?)- sur le site des concours du ministère.Les dossiers d »inscription devront être déposés (exclusivement au bureau des concours, à l »adresse indiquée précédemment), complétés sur internet ou adressés par la poste au plus tard le 31 mars 2006, terme de rigueur.Les épreuves écrites d »admissibilité se dérouleront les 9 et 10 mai 2006 à Paris et en régions.

De nouvelles Archives départementales dans le Gard – 2006-03-08

Le Département du Gard fera construire d »ici trois ans une Maison des patrimoines, qui remplacera les actuelles Archives départementales (25 kms de documents, les plus anciens, datant de 816 : il s »agit des chartes carolingiennes, dont l »une concernait l »abbaye de Psalmodie, près d »Aigues-Mortes)

Publication du standard d »échange de données pour l »archivage – 2006-03-17

Dans le cadre du programme Adèle 103 menée conjointement par la DGME (Direction générale pour la modernisation de l »Etat) et la Direction des Archives de France, le standard d »échange de données pour l »archivage vient d »être publié. Il est accessible sur le site Internet de la DGME, à l »adresse suivante.L »instruction DITN/RES/2006/001 de la directrice des archives de France à l »attention des responsables des services publics d »archives, qui l »accompagne, est consultable à l »adresse suivante. Le standard d »échange de données pour  »archivage est conçu pour faciliter les échanges d »archives électroniques ou papier, dans le secteur public comme dans le secteur privé, entre les services d »archives, les services versants, les utilisateurs.Il fournit un modèle de métadonnées pour les différentes transactions spécifiques qui interviennent entre un service d »archives et ses partenaires : transfert, communication, modification, élimination, restitution.Chaque transaction fait l »objet de plusieurs messages. Par exemple, pour le transfert, interviennent successivement le transfert des données proprement dit (composé d »un en-tête, d »un ensemble de métadonnées descriptives, techniques et de gestion, et enfin des données elles-mêmes), un accusé de réception, une notification d »acceptation ou un avis d »anomalie, et enfin, si nécessaire, un accusé de réception d »avis d »anomalie.Chaque message prend la forme d »un flux XML, conforme aux recommandations de l »UN/CEFACTCe standard est notamment destiné à être implémenté par les éditeurs de logiciels métier (gestion technique, SIG, finances, personnel, données sociales…) utilisés dans les services producteurs afin de générer automatiquement des enveloppes de versement à destination des services d »archives, et par les éditeurs de logiciels de gestion d »archives, afin que ces derniers puissent importer les informations de ces enveloppes de versement.Le rôle des archivistes dans cette mise en oeuvre est déterminant.Françoise BANAT – BERGER et Olivier DE SOLAN, DITN, DAF

Communiqué de presse de la CGT-Culture et la section CGT des Archives de France – 2006-03-21

La C.G.T.-Culture et la section C.G.T. des Archives de France communiquent : ARCHIVES NATIONALES : VICTOIRE CONTRE L’E.P.A. ! Ainsi, le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres a tranché lors de sa conférence de presse du jeudi 16 février dernier: il n’y aura pas d’Etablissement Public à caractère Administratif (E.P.A.) aux Archives nationales. M. le ministre a pris le parti de suivre les recommandations de la mission d’études qu’il avait lancée. Rappelons que cette mission était présidée par M. Bernard Stirn, conseiller d’Etat et composée de Pierre Miquel, historien, Patrice Gueniffey, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et Patrick de Carolis, qui n’était pas encore président de France Télévision. Le rapporteur était Olivier Henrard, maître de requêtes au Conseil d’Etat. Le ministre a ainsi décidé de suivre, s’agissant de l’organisation administrative et juridique des Archives nationales, le choix de la mission Stirn, à savoir la formule du Service extérieur à Compétence Nationale (S.C.N.). Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France, est chargée dans le cadre d’une concertation approfondie de faire des propositions précisant les modalités de la mise en œuvre de ces orientations. Assurément, ce choix consistant à rejeter la mise en place de l’E.P.A. est celui du bon sens. Assurément, il est aussi à mettre au compte de la mobilisation des salariés des cinq centres d’Archives nationales ainsi que des 5 400 signataires de l’ “Appel pour sauver les Archives nationales” lancé à l’initiative de la section C.G.T. des Archives de France, appel qui s’opposait à la création de l’E.P.A. et qui demandait la création de postes budgétaires et statutaires en nombre suffisant. Assurément, le ministre, en faisant valoir, à l’appui de son choix, que les Archives nationales sont “la mémoire de la nation” et qu’elles sont donc “constitutives de la mémoire nationale”, reconnaît de ce fait le bien-fondé de notre appel “Pour sauver les Archives nationales” et la légitimité de notre mobilisation contre l’E.P.A. Au travers de cette victoire contre l’E.P.A., la preuve est ainsi faite, une nouvelle fois: la mobilisation unie et résolue des personnels, des citoyens, des salariés, étudiants, chercheurs, historiens et intellectuels permet d’obtenir satisfaction. Et, n’en déplaise à certaines organisations syndicales qui étaient favorables à l’E.P.A., il est clair aux yeux de tous que l’engagement de la C.G.T.-Culture et de sa section des Archives de France a été, tout au long de la bataille, un levier déterminant pour gagner. MERCI AUX 5 400 SIGNATAIRES C’est pourquoi, au nom des 450 salariés des centres d’Archives nationales de Paris ; Fontainebleau ; Aix-en-Provence ; Roubaix ; Espeyran, au nom de notre organisation syndicale, que tous ceux qui nous ont apporté leur soutien, en particulier les 5 400 signataires de notre appel en soient ici chaleureusement remerciés. N.B. : Rappelons que parmi les 5 400 signataires figurent notamment : Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire confédéral de la CGT, Jean-Marc Canon, secrétaire général de l’UGFF-CGT, François Hollande, Marie-George Buffet, Martine Billard, Alain Krivine, Chantal Cauquil, Nicole Borvo, Jack Ralite, Patrick Braouezec, Arlette Farge, Benjamin Stora, Maurice Rajsfus, Serge Klarsfeld, Gilles Perrault, Régine Deforges, Lucie Aubrac, Brigitte Lainé, Philippe Grand, Michel Pastoureau, Jacques Revel… Paris, le jeudi 2 mars 2006 Contact : Wladimir SUSANJ tél: 01.40.27.63.33 fax: 01.40.27.63.66 mél: cgt.archives@culture.gouv.fr

Archives de la guerre d »Espagne (1936-1939) et de l »exil : signature d »une convention franco-espagnole – 2006-04-13

Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication de la République française, a signé le 4 avril avec Carmen Calvo Poyato, ministre de la culture du Royaume d’Espagne, une convention de coopération définissant un programme d’identification, de reproduction et de valorisation des archives concernant la Guerre civile, la déportation de citoyens espagnols, l’exil et la résistance, conservées en France.La France participe ainsi au travail de mémoire essentiel engagé par l’Espagne autour des événements liés à la Guerre civile espagnole, en inscrivant son action dans un projet plus large de création d’un « Centre pour la mémoire de la Guerre civile », où sera rassemblée la documentation relative à la guerre, au franquisme, à l’exil et à la déportation , conservée tant dans les archives espagnoles que danscelles d’autres pays, complétant ainsi le noyau initial des Archives générales de la Guerre civile créées en 1979.Terre d’accueil ou de passage d’un grand nombre d’exilés espagnols, dont la communauté est encore très importante et active, la France a en effet conservé la trace de ces événements dans nombre de ses services d’archives publics, mais aussi dans des collections d’archives privées.Elle est ainsi concernée au premier chef par le programme proposé par l’Espagne, auquel elle s’associera en participant à un comité scientifique de sélection des fonds d’archives pertinents, en facilitant la reproduction des documents intéressant le projet, en élaborant un guide des sources françaises sur la période concernée, et en proposant des activités de diffusion culturelle et scientifique autour de ces archives.Source : communiqué du ministère de la culture, 4 avril 2006www.culture.gouv.fr« Traces de la guerre civile », Libération, 6 avril 2006

A voir sur le web : le nouveau site des archives de Saint-Etienne – 2006-04-27

Les archives municipales de Saint-Etienne proposent un nouveau site internet, très complet et convivial. A voir notamment : l »accès direct aux fonds numérisés (registres paroissiaux, cadastre, …). http://archives.saint-etienne.fr

Un site Internet pour l’ABACC – 2006-06-27

L’ABACC (Association des Bibliothécaires et Attachés de Conservation des Collectivités) inaugure son site Internet (http://www.abacc.fr). Elle vient de mettre en ligne une pétition pour l’amélioration du cadre d’emploi des attachés de conservation du patrimoine et des bibliothécaires. Vous pouvez signer cette pétition sur le tout nouveau (et tout beau) site de l’ABACC dans la rubrique « Pétition ».

Une journée mondiale du patrimoine audiovisuel à l »étude – 2006-06-30

Le principe de la création d »une journée mondiale du patrimoine audiovisuel a été adopté par la Conférence générale de l »UNESCO en octobre dernier et il a été décidé de faire une étude de faisabilité sur cette question. Tout en reconnaissant la nécessité de promouvoir la préservation des archives audiovisuelles, le Conseil international des archives a demandé en mars 2006 au Conseil intergouvernemental du Programme Information Pour Tous de l »UNESCO l »élargissement de cette initiative à l »ensemble des archives quels qu »en soient le support et le format. Le Conseil a vivement soutenu cette demande. L »UNESCO vient de lancer une consultation publique sur son site sur la faisabilité de la Journée du patrimoine audiovisuel sur la base d »un questionnaire uniquement axé sur les archives audiovisuelles. Ce questionnaire est accessible en français depuis aujourd »hui à http://www.unesco.org/cgi-bin/webworld/portalsforum/gforum.cgi?forum=5. Les objectifs de cette journée et de l »étude de faisabilité sont présentés à l »adresse suivante : http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.php-URL_ID=22265&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

Le collectif A5 soutient la pétition pour la réforme de la filière culturelle territoriale – 2006-07-19

Les associations du Collectif A5 vous invitent à signer la pétition de l »ABACC pour une réforme des statuts de la filière culturelle de la fonction publique territoriale :- amélioration de la carrière des attachés territoriaux de conservation du patrimoine – normalisation des promotions au grade de conservateur du patrimoine- l »ouverture de toutes les spécialités, y compris « archives » du concours externe de conservateur aux diplômés de niveau bac + 3La pétition est accessible sur le site de l »ABACC : wwww.abacc.fr

Le plus vieux livre de Grande-Bretagne publié sur internet – 2006-08-04

Le plus ancien document d »archives publiques de Grande-Bretagne, un recensement vieux de 920 ans connu sous le nom de Domesday Book, a été publié sur internet, offrant ainsi aux internautes la possibilité de consulter le plus précieux trésor bibliophile du pays.Le Domesday Book recense en détail les propriétés foncières et les ressources en l »an 1086 sous le règne de Guillaume le Conquérant. Il donne une image à ce temps T de la richesse de l »Angleterre et des familles établies à travers le pays à cette époque. »Il est important que les gens de tous âges puissent lire et utiliser ce trésor national », a déclaré Adrian Ailes, expert du Domesday aux Archives nationales britanniques. »Chacun peut désormais se connecter sur le site internet des Archives nationales, découvrir quand et pourquoi le Domesday a été rédigé et comprendre son énorme importance dans l »Histoire ».Son nom – une référence au jour biblique du Jugement dernier, « Doomsday » en anglais – est souvent attribué au fait qu »il n »y avait pas de recours possible face à l »autorité royale.Le livre a été commandé en 1085, alors que l »Angleterre vivait sous la menace d »une invasion danoise. Devant faire face aux coûts relatifs à la levée d »une armée de mercenaires pour défendre son territoire, le roi Guillaume a voulu connaître l »état des propriétés foncières et de ses ressources fiscales possibles, envoyant des recenseurs dans plus de 13.000 localités à travers le pays.Le Domesday a été élu en 2005 plus grand trésor de Grande Bretagne. A peine 1% de la population britannique a eu à ce jour la possibilité de le consulter, précisent les Archives nationales, où le livre est conservé.Même si 80% des Britanniques ont entendu parler du Domesday, peu d »entre eux savent réellement de quoi il traite. Preuve en est un récent sondage dans lequel pas moins de 2% de la population déclarait qu »il s »agissait du titre d »un roman de l »auteur de best-sellers Dan Brown. Le livre est disponible sur le site www.nationalarchives.gov.uk/domesday dans sa version latine originale et dans une traduction à l »anglais. Les internautes ont la possibilité de faire une recherche par localité ou de consulter l »index complet des villes et villages qui y figurent. Source : Reuters

Publication de la loi sur les droits d »auteur – 2006-08-09

La loi sur les droits d »auteurs et les droits voisins dans la société de l »information (loi DADVSI) a été publiée sur le site de Légifrance loi n° 2006-961 du 1er août 2006.

Communiqué du Comité international du Bouclier Bleu concernant le patrimoine culturel au Moyen-Orient – 2006-08-11

Le Comité international du Bouclier Bleu (ICBS) déplore la perte inacceptable de vies humaines, la souffrance considérable et le déplacement rapide de communautés entières, ainsi que les destructions qui ont lieu actuellement dans les zones administrées par Israël, le Liban et l’Autorité palestinienne. Il est aussi très alarmé par la possibilité de voir le présent conflit s’intensifier davantage.L’ICBS fondé en 1996 « pour protéger le patrimoine culturel mondial en cas de guerre ou de catastrophe naturelle » appelle dès à présent toutes les parties à respecter le patrimoine culturel dans la région. Le Comité international du Bouclier Bleu précise qu »en rédigeant ce communiqué, il ne prend nullement position face aux divers problèmes afférents aux conflits qui ont lieu dans cette région.Le patrimoine culturel est inestimable et irremplaçable ; il est non seulement essentiel pour chaque communauté mais aussi pour l »humanitédans son ensemble. Les sites et monuments historiques, peintures et objets de musée, les livres et bibliothèques, manuscrits et archives,tous racontent l’histoire des communautés directement impliquées mais aussi de l »humanité toute entière. Ils sont très vulnérables auxattaques durant des conflits armés, et s’ils sont endommagés ou détruits, il est toujours difficile et souvent impossible de les remplacer ou de les restaurer dans leur état antérieur. Si le patrimoine culturel ne survit pas intact, les générations actuelles et futures de cette région ne pourront pas apprécier pleinement leur identité culturelle. Les rapports des médias et ceux reçus par le réseau de l’ICBS indiquent qu’il y a un risque considérable que le patrimoine culturel des diverses populations de la région subisse des pertes irrémédiables.Tout le monde reconnaît que cette région possède un patrimoine culturel extrêmement riche, qui a eu une profonde et durable influence sur lespeuples à travers le monde. Ceci est démontré par le grand nombre de biens en Israël et au Liban inscrits sur la liste du patrimoine mondialde l’UNESCO. La perte totale ou partielle de ce patrimoine constituerait un amoindrissement de la mémoire collective de toute l’humanité.Pour éviter une telle tragédie, l »ICBS demande que toutes les parties accordent l’attention la plus grande possible à la protection du richepatrimoine culturel de la région et prennent toutes les mesures préventives nécessaires, afin de s’assurer qu’il ne subisse en aucune manière des dommages durant le conflit actuel.Bien que parfaitement conscient qu »il y a d »autres sujets d »inquiétude en temps de guerre, en particulier les pertes de vies humaines, leComité souhaite insister sur le fait que le droit humanitaire international interdit l »usage de biens culturels à des fins militairesou pour protéger des objectifs militaires. Il demande instamment à toutes les parties concernées de respecter les dispositions de laConvention de La Haye pour la Protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé et ses deux protocoles, ainsi que la Convention duPatrimoine mondial de 1972, qui demande aux pays signataires de cette Convention de « s »engage(r) à ne prendre délibérément aucune mesuresusceptible d »endommager directement ou indirectement le patrimoine culturel et naturel qui est situé sur le territoire d »autres Etatsparties à cette convention ». Israël et le Liban ont ratifié ces deux Conventions.L »ICBS est disposé à répondre aux demandes d »assistance technique et de coordination qui pourraient lui être faites dans la limite desressources dont il dispose.Entre temps, l »ICBS appelle encore une fois tous les gouvernements qui n’ont pas encore ratifié la Convention de La Haye pour la protection dupatrimoine culturel en cas de conflit armé à le faire.

Le projet de loi sur les archives est publié – 2006-08-29

Le ministre de la Culture et de la Communication a présenté un projet de loi organique modifiant l’ordonnance du 7 novembre 1958 portant loi organique sur le Conseil Constitutionnel et relatif à ses archives ainsi qu’un projet de loi relatif aux archives. Le projet de loi ordinaire, qui s’inspire des propositions faites par M. Braibant dans son rapport sur les archives en France, vise à modifier et à actualiser la législation relative aux archives, notamment les conditions de leur collecte, de leur conservation et de leur communication. Il permet de concilier les exigences de la recherche contemporaine, la nécessité d’ouverture des archives au bénéfice de la collectivité et l’impératif de protection des données individuelles et personnelles. Il parachève par ailleurs l’articulation de cette législation avec celle relative à l’accès aux documents administratifs. Le principe de la libre communicabilité des archives publiques est établi tandis que les délais de communicabilité relatifs aux intérêts protégés par la loi sont réduits. Le régime des archives des autorités publiques est précisé afin d’en favoriser la collecte. Le régime de protection des archives privées classées comme archives historiques est renforcé. Le projet de loi organique a, quant à lui, pour objet de rendre ce nouveau régime juridique applicable aux archives du Conseil constitutionnel. Au-delà de cette évolution de la législation, deux autres chantiers majeurs sont lancés : la réorganisation administrative des archives nationales et la construction d’un nouveau centre à Pierrefitte-sur-Seine dédié au stockage des archives depuis 1792 et pour les trente années à venir. Projet de loi relatif aux archives Projet de loi organique relatif aux archives du Conseil constitutionnel

Modernisation de l »Etat : lancement d »un audit sur l »archivage des administrations – 2006-10-25

Le ministre du budget, Jean-François Copé, a présenté le 17 octobre 2006 une nouvelle vague d »audits de modernisation des actions de l »Etat. Parmi ceux-ci, une opération sera consacrée à l »archivage. Elle associe la direction générale de la modernisationde l »Etat et la direction des archvies de France. Ses objectifs sont : * d’analyser les types de solutions physiques et organisationnelles mises en place pour la fonction archivage dans les ministères ; * d’évaluer la mise en œuvre de la circulaire du 2 novembre 2001 ; * d’évaluer les coûts de conservation en rapport avec d’une part les obligations réglementaires (durées de conservation requis et, pour les documents patrimoniaux, conservation illimitée) et, d’autre part, les enjeux de restitution (coût, rapidité et qualité de consultation) ; * de mettre en perspective la fonction archivage dans le contexte de la dématérialisation croissante des processus et de l’égalité de la valeur juridique des documents sur support papier et sur support numérique (ordonnance du 8 décembre 2005).Plus d »informations sur le site www.performance-publique.gouv.fr. La fiche de présentation de l »audit est également disponible.

11 décembre 2006 : colloque international « Archives, Justice et Droits de l’Homme », université Lyon III – 2006-10-27

Le colloque international «Archives, Justice et Droits de l’Homme », est conjointement organisé par l’Association française d’histoire de la Justice, l’Association des Archivistes français et le Conseil international des Archives, qui setiendra le 11 décembre 2006 à la Faculté de Droit de l’Université de Lyon III. Pour tout renseignement et demande d’inscription, veuillez contacter le secrétariat de l’AAF (Tél. : 01-46-06-39-44 ; secretariat@archivistes.org). Programme arrêté au 17 octobre 2006 9h00 Accueil : le Président de l’Université et le Doyen de la Faculté de droit IntroductionDoudou Diène, rapporteur spécial pour le racisme, Haut Commissariat desNations Unies pour les droits de l’Homme 9h30 – 11h 1ère séance Les « archives de la terreur » : preuves et moyensde recherches des responsabilitésPrésident : Pierre TRUCHE, Président de l’Association française d’histoirede la Justice (AFHJ) * Le devenir des archives dans les régimes post autoritaires : Antonio GONZALEZ QUINTANA, Archives Sans Frontières International (ASF) * La contribution à la lutte contre l’impunité : Louis JOINET, expert auprès de l’ONU pour les droits de l’homme * La question de la preuve pénale dans les procès pour crimes contrel’humanité et les crimes de guerre (« la preuve sans témoin ») : Sylvie PANTZ, Avocat général près la Cour d’appel d’Orléans et Joël Hubrecht,chercheur à l’Institut des Hautes Etudes sur la Justice 11h30-13h 2e séance Les « archives de la douleur », attestation pour la victime et les survivantsPrésident : Denis SALAS, Secrétaire général de l’AFHJ, Maître de conférencesà l’Ecole nationale de la Magistrature, France * Identification de la victime (la question de l’inversion des places)Denis SALAS * Fondement du droit à réparation (y compris symbolique)Deux témoignages : Caroline PIKETTY, ancienne chargée de mission pour les archives à la Missiond’étude sur la spoliation des Juifs de France et Denis SELLEM, Président del’association de recherches humanitaires Edouard KALIFAT * Le rôle des archives et de la justice dans la transmission intergénérationnelle Anne PEROTIN, professeur à l’Université Alberto Urtado (Santiago du Chili) et Gabriela SOLIS AZUAGA, documentaliste à l’Institut des Droits de l’Homme et à la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lyon. 14h30-18h 3ème séance Les archives, la mémoire et la transition démocratique14h30- 16h 1ère table ronde La construction du récit de la mémoirecollective avec la contribution du savoir de l’historien Président : Danielle NEIRINCK, Présidente d’Archivistes Sans Frontières France Jean-Pierre CHRETIEN, Directeur de recherches au CNRS, Marcel KABANDA, consultant à l’UNESCO, Anna SVENSON, Directrice des Archives municipales deMalmö, Suède 16h30- 18h 2ème table ronde La construction d’un monde commun au moyen de laréconciliation : la notion de justice « restauratrice ».Présidence : Patrick HENAULT, ancien ambassadeur, membre de la Commission nationale consultative des droits de l’hommeTrudy PETERSON, consultante en archivistique, Etats-Unis, Driss El Yazami,Délégué général de l’association Génériques, Serge RUMIN, Centre International pour la Justice transitionnelleSynthèse Bruno CATHALA, Greffier de la Cour pénale internationale Conclusion : Martine de BOISDEFFRE, Directrice des Archives de France Contact : Perrine Canavaggio ICA : canavaggio@ica.org

Concours d »attaché de conservation du patrimoine : communiqué ABACC – collectif A5 – AAF – 2006-11-21

Association des bibliothécaires et attachés de conservation des collectivitésAssociations de diplômés universitaires en archivistique de Lyon, St-Quentin-en-Yvelines, Mulhouse, Angers et Toulouse (ADAL, ADEDA 78, ADELITAD, AEDAA, AICI)Association des archivistes françaisLe CNFPT compte et recompte les attachés de conservation L’organisation du concours d’attaché de conservation du patrimoine 2006 paraît encore une fois mériter quelques explications du Centre national de la fonction publique territoriale. Une « erreur » de comptage a fait varier le nombre de postes de 45 à 113, soit une augmentation de 151%, entre l’annonce du concours, en mai, et le mois de septembre. En effet, fixé par un arrêté du 30 mai 2006, il a été rectifié par un autre arrêté du 26 septembre 2006. Toutes les spécialités sont touchées, dans des proportions variables, les variations les plus nettes touchant les spécialités archives (plus 720%) et archéologie (plus 140%). La clôture des inscriptions a été fixée au 18 août 2006, avant la parution du second texte. Les candidats inscrits ont donc eu la bonne surprise de constater en recevant leur convocation que leurs chances de réussite s’étaient ainsi multipliées. En revanche, l’infime nombre de poste annoncé au départ a découragé des dizaines d’autres candidats potentiels (5,4 postes en moyenne par spécialité en externe, 1,8 en interne, 1,8 pour le troisième concours). Compte tenu de l’investissement personnel nécessaire à la préparation et des frais à engager pour se rendre à l’unique centre d’examen ouvert pour chaque spécialité – même si on en a ouvert 2 pour la spécialité musées -, pour ceux qui ne résident pas à proximité, ce renoncement paraît compréhensible et même raisonnable. Ces mêmes personnes, attendant depuis plusieurs années l’organisation du concours, qui a même été décalé de 2005 à 2006, n’ont certainement pas abandonné de gaieté de cœur. Les associations ABACC, AAF, et le Collectif A5 trouvent naturellement légitime que le nombre de postes ouverts au concours soit calculé au plus près de la réalité des postes réellement disponibles dans les collectivités territoriales, pour éviter de produire des « reçus-collés ». Le Collectif A5 avait réagi à la première annonce du nombre de postes uniquement pour dénoncer l’abus du recours au emplois temporaires là où des besoins permanents existent. Cette fois, le problème nous semble être d’une autre nature. Nous nous inquiétons des modalités d’organisation des concours de la filière culturelle par le CNFPT et avons écrit à son président pour lui demander des éclaircissements. Le 17 novembre 2006

Vers une réforme des statuts des archivistes – Communiqué du Collectif A6 – 2006-12-12

Statuts des archivistes de la fonction publique : améliorations en vue Les statuts des archivistes de la fonction publique devraient connaître d’ici quelques mois des améliorations significatives. L’action engagée depuis 2004 par le Collectif A6 (associations des étudiants et diplômés en archivistique des universités d’Aix-Marseille III, Angers, Lyon III, Mulhouse, Toulouse II et Versailles-St-Quentin-en-Yvelines), en lien étroit avec l’AAF, l’ABACC et l’AGCCPF a permis de faire entendre les demandes de nombreux professionnels. Les ministères de la culture, de la fonction publique et des collectivités locales, que nous avions sollicités, préparent en effet la révision des statuts des conservateurs du patrimoine et des attachés de conservation.Pour les conservateurs du patrimoine : – les parts des postes ouverts à la promotion interne et au concours interne (1 pour 6 actuellement) serait relevées ; – la spécialité « archives » du concours externe serait ramenée dans le droit commun, par l’ouverture aux diplômés de niveau bac + 3 ; – les modalités d’accès pour les diplômés de l’école des chartes sont encore à préciser.Ce premier volet, en cours d’achèvement, concerne pour le moment les conservateurs d’Etat. Leurs homologues territoriaux devraient faire ensuite l’objet d’une réforme similaire, afin de préserver l’homologie entre fonctions publiques.Pour les attachés territoriaux de conservation du patrimoine, la création d’un grade d’attaché principal est à l’étude. Reste à savoir quelles seront son étendue et ses modalités d’accès.Les associations du Collectif A6 se réjouissent de ces perspectives d’évolution et remercient tous ceux, associations et professionnels, qui les ont soutenues dans leur démarche. Elles resteront néanmoins vigilantes, jusqu’à la publication des décrets réformant les statuts et continueront à oeuvrer pour la promotion du métier d’archiviste et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.Le 12 décembre 2006

Modernisation de l »Etat : la vidéo en ligne pour le volet sur les archives – 2007-03-26

« Archives, la révolution du numérique », sur le site du Ministère du Budget et de la modernisation de l »Etat, ainsi que le rapport

Versement des archives présidentielles et ministérielles – 2007-05-23

Intervention de Martine de Boisdeffre,Directrice des Archives de France, sur le forum DAF :Alors que le nouvel exécutif se met en place, je crois nécessaire d’informer le réseau des Archives des modalités de versement des archives présidentielles et ministérielles.Le bilan est globalement très positif.La note circulaire du Secrétariat général du gouvernement, en date du 2 mai 2007, a eu des effets très bénéfiques en confortant l’action des archivistes en poste à la Présidence de la République, dans les services du Premier ministre et les départements ministériels. Leur travail de collecte, de pré-archivage et de versement des archives par le biais de protocoles de remise n’est possible que par des actions régulières de sensibilisation menées tant auprès des proches collaborateurs des ministres que des secrétariats.Aussi je tiens à remercier toutes celles et ceux qui, tant à l’Élysée qu’au sein des missions des Archives auprès des ministères, ont réalisé ces dernières semaines un travail rigoureux et performant. Je remercie également les Archives nationales et notamment la section du XXe siècle du site de Paris et le site de Fontainebleau d’assurer de manière tout aussi efficace le classement et la communication de ces archives selon la loi en vigueur.En ce qui concerne la dernière Présidence, plusieurs versements ont été faits par l’Élysée aux Archives nationales depuis l’été 2006, dont deux, très importants, effectués il y a deux semaines. Ils devraient se poursuivre jusqu’à l’automne prochain et compléter le fonds des archives présidentielles.

Synthèse de l »enquête sur les usages de l’Internet par les généalogistes – 2007-06-01

À la demande du ministère de la culture et de la communication, une enquête portant sur les pratiques de la généalogie et Internet a été lancée au mois de décembre 2006 par Médiamétrie//Netratings auprès d’un échantillon représentatif de la population internaute française.La préparation et le suivi de cette enquête ont été assurés par un comité de pilotage composé de deux conservateurs du patrimoine de la direction des Archives de France et de deux chargés d »études du département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS). La présente synthèse, élaborée par le département des publics de la direction des Archives de France, est disponible sur le site Internet du ministère de la culture et de la communication, à la rubrique Statistiques.http://www2.culture.gouv.fr/deps/pdf/dt/dt1272.pdf

11 septembre 2007 : Journée d’études « De la mémoire à l’archive orale. Questions pour la constitution d’un corpus de témoignages » – 2007-07-13

« De la mémoire à l’archive orale. Questions pour la constitution d’un corpus de témoignages » qui se tiendra à Angers, le 11 septembre 2007 (Centre INRA d’Angers,42 rue Georges Morel Beaucouzé) Organisée par : Terre des Sciences (CCSTI), programme « Histoire, mémoire et archives du végétal en Anjou » et le Centre François Viète d’histoire des sciences et des techniques, Faculté des Sciences (Université de Nantes). La mémoire des acteurs de la science est une source que des historiens, des archivistes, des sociologues ou des journalistes élaborent, conservent, exploitent. En quoi se distinguent leurs démarches ? Dans quelle mesure les conditions de l’entretien influent-elles sur la portée du témoignage ? Comment la finalité de l’enquête détermine-t-elle la nature du corpus de témoignages ? Les archives orales sont-elles systématiquement exploitables par un autre chercheur que celui qui les a créées ? Cette journée d’étude tentera d’aborder ces questions du point de vue de celui qui, en se plaçant « hors champ », interroge, mais aussi transforme la mémoire en source. La journée s’adresse à tous ceux qui s’interrogent sur le statut de la source orale, de sa collecte à son exploitation. Elle sera l’occasion de confronter des expériences diverses, en suivant une approche concrète destinée à stimuler la réflexion, tant sur le plan méthodologique que sur le plan épistémologique. Programme : * 9h 30 – 9h45 : Accueil des participants autour d’un café * 9h45-10h00 : Mot d’accueil * 10h00 – 10h30 : Introduction par Louis-Marie Rivière (directeur de recherche INRA) et Cristiana Pavie (Historienne, Terre des Sciences) * 10h30 – 11h00 : Récits de vie professionnelle : Histoire et sociologie de la Faculté des Sciences de Nantes Emmanuelle Robert (Sociologue, Centre François Viète Université de Nantes et Ecole des Mines de Nantes) interrogée par Louis Coquin (Journaliste, Angers) *11h15 – 11h45 : Enquête de mémoire orale. Histoire du végétal en Anjou. Cristiana Pavie interrogée par Marie-Neige Cordonnier (Journaliste, Les Génies de la Science – Pour La Science) *11h45 – 12h15 : Discussion animée par Stéphane Tirard (Historien des sciences, Centre François Viète) *12h15 – 14h00 : Déjeuner sur place *14h00 – 15h00 : Entretiens filmés. Carl Woese et la classification phylogénétique du vivant Chloé Terras (Historienne des sciences, Equipe Rehseis -Université Paris 7 et Institut Pasteur) Répondant : Jean-Marie Lequertier (Grand reporter image, France 2) *15h00 – 15h30 : La pratique du témoignage en séminaire de recherche Vincent Duclert (Historien, EHESS Paris) *15h45 – 16h30 : Discussion animée par Vincent Duclert *16h30 – 17h00 : Conclusion de la journée par Stéphane Tirard Informations pratiques, bulletin d’inscriptions, contact : Cristiana Pavie Terre des Sciences 29 Bd Beaussier 49000 Angers, tél. : 02 41 72 14 21, fax : 02 41 72 14 22 c.pavie@… et sur http://www.terre-des-sciences.org Rubrique « Histoire du végétal »

Enquête sur les archives et les généalogistes : les résultats par Généanet – 2007-07-24

A lire « ici »

Une nouvelle émission de généalogie sur Arte – 2007-07-24

Présentation de l’émission sur « le site d’Arte »

Le Cabinet de la Ministre de la culture – 2007-07-27

Le cabinet est composé de : – Directeur de cabinet : Jean-François HEBERT, conseiller maître à la Cour des comptes ; – Directeur adjoint de cabinet : Christophe TARDIEU, inspecteur des finances ; – Chef de cabinet : Jean-Marie Caillaud – Adjoint : Matthieu Juin ; – Chargée de mission auprès de la ministre : Paulette Giry-Laterrière ; – Relations avec la presse : Aude Révillon d’Apreval La conseillère pour les livres et les archives est Marie-Françoise Audouard, qui dirigeait auparavant l’Association Savoir-livre.

Lancement d’un nouveau forum – 2007-07-30

Le CEPID, CyberEspace consacré à l’Emploi des Professionnels de l’Information et de la Documentation vient d’inaugurer un forum consacré aux archives. Accédez au forum

Les archives irakiennes : communiqué de l’AAF et l’ASF – 2007-08-17

Le 13 août 2007 : L’AAF et l’AsF France réagissent à la situation des archives irakiennes. L’Association des Archivistes français et la section française de l’Association « Archivistes sans frontières » s’associent pour déplorer avec une grande inquiétude les derniers évènements qui se sont déroulés dans l’enceinte des Archives et bibliothèque nationales d’Iraq (INLA). Dans la matinée du 7 août, des gardes nationaux irakiens ont pénétré dans le bâtiment de l’INLA par la force, prétendument en vertu d’instructions américaines et de leurs supérieurs, pour s’emparer du bâtiment. Ils avaient été précédés lundi 6 août par une patrouille américaine qui était elle aussi entrée en force. Le bâtiment des Archives et de la Bibliothèque nationales d’Irak se trouve malheureusement en face de l’ancien ministre de la défense. Les forces américaines et irakiennes avaient installé un QG de coordination. Saad Eskander, directeur de l’institution, qui se bat depuis 4 ans pour maintenir le fonctionnement de l’INLA en dépit des difficiles évènements que connaaît son pays, a alerté la communauté internationale sur les risques encourus par son personnel, et bien entendu, par les collections. L’AAF et AsF-France souhaitent se faire les relais de l’appel de Saad Eskander dans le monde francophone, et dénoncent la violation du bâtiment de l’INLA par des troupes armées. Elles expriment leur solidarité professionnelle avec les Archives et la bibliothèque nationales d’Iraq et leur directeur, Saad Eskander, et en appellent au Gouvernement iraquien et aux forces militaires concernées pour faire en sorte de protéger les Archives et la bibliothèque nationales d’Iraq, et de respecter les efforts déployés par le directeur et son personnel pour remplir leur mission de préservation et de conservation du Patrimoine iraquien. La présidente de l’AAF Christine Martinez La Présidente d’AsF-France Danièle Neirinck (

Ouverture du concours de conservateur du patrimoine : communiqué du Collectif A7 – 2007-08-26

Le décret modifiant le statut des conservateurs du patrimoine a été publié le 21 août au Journal officiel. Après une étude approfondie des besoins d’évolution de nos statuts, après quatre années de travail auprès des autorités publiques, en liaison étroite avec l’AAF, l’ABACC et l’AGCCPF, après une pétition (lancée par l’ABACC et soutenue par le Collectif), qui avait recueilli plus de 1300 signatures, l’une des principales demandes du Collectif A7, à savoir l’ouverture du concours externe, dans la spécialité archives, à tous les titulaires d’un diplôme de niveau bac + 3, est acquise. L’accès en interne est également facilité, avec une ancienneté minimale requise au concours ramenée de 7 à 4 ans, et la possibilité d’ouvrir d’ 1/6e à la moitié des postes au concours interne. Notons que ces dispositions devraient logiquement être adoptées pour le cadre d’emploi des conservateurs territoriaux du patrimoine. Cette réforme devra permettre la diversification du recrutement, chacun, quels que soient son parcours et sa formation, pouvant faire valoir ses aptitudes et ses qualifications. C’est un gage de renouvèlement et d’émulation pour notre profession ; c’est aussi, pour les diplômés des formations universitaires, la fin du blocage des carrières. Les plus motivés et les plus compétents pourront accéder aux fonctions d’encadrement et de direction correspondant à leur niveau de qualification, aux côtés des archivistes issus d’autres formations. Il faut maintenant souhaiter que les épreuves de recrutement et la formation initiale assurent la promotion de professionnels de haute valeur, aux compétences scientifiques et techniques confirmées. Il importe également de poursuivre la réforme des statuts des archivistes, par l’obtention d’une réelle parité entre les fonctions publiques territoriale et de l’Etat, et par l’organisation d’une véritable filière culturelle dans les services de l’Etat. Le Collectif A7, aux côtés des autres associations de professionnels du patrimoine et de l’information, s’y emploiera comme il l’a fait depuis sa création.

Accès payant aux données du site internet des Archives départementales de l’Hérault : communiqué – 2007-10-16

A la suite de la parution d’un article dans Midi-Libre, faisant état de la mise en service d’un site payant des Archives départementales de l’Hérault, des protestations se sont manifestées. Des explications sont nécessaires : Au-delà des quelques recettes qui viendront atténuer le coût de fonctionnement de la mise à disposition du plus grand nombre de cet exceptionnel trésor numérique, c’est le souci de favoriser les recherches collectives qui anime le Conseil général de l’Hérault. En effet si l’accès individuel est payant (à des tarifs modiques), des dispositions ont été prises par ailleurs pour qu’il soit libre, à certaines conditions : des conventions d’accès gratuit sont proposées à toutes les institutions qui pourront offrir au public des conditions de consultation dans un cadre collectif favorisant la rencontre et le travail en commun. Une association, une médiathèque, un foyer rural, un groupement de communes, offrant à ses adhérents un local, une permanence, une connexion à Internet, pourront ainsi passer convention avec les Archives départementales et créer autour de la consultation une dynamique enrichissante. Vivienne Miguet Directrice des Archives départementales de l’Hérault

8ème colloque des Archivistes municipaux de l’AAF à Montpellier (centre Rabelais) du 14 au 16 novembre 2007 « Les archives orales : bilan, enjeux et perspectives » – 2007-10-22

Renseignements et inscriptions sur http://www.archivistes.org/breve.php3?id_breve=94

Report du colloque sur les archives orales en 2008 – 2007-11-06

En raison de l’importante grève reconductible à la SNCF à partir du 14 novembre, le Bureau de l’AAF et la section des archivistes municipaux ont pris la décision d’annuler le colloque de Montpellier du 14 au 16 novembre sur les archives orales et de le reporter en 2008, sans doute en septembre ou octobre. L’AAF s’excuse des inconvénients engendrés par cette annulation. Si la venue des participants semblait possible le 13 novembre, le risque de ne pas avoir de train pour le retour est élevé. Les personnes inscrites seront contactées individuellement et les chèques d’inscription seront retournés très rapidement. Le Bureau de l’Association et la section des archivistes municipaux décideront très rapidement des prochaines dates du colloque et nous vous en informerons dès que possible.

Le projet de loi sur les archives devant les commissions du Sénat – 2007-11-21

A lire ici : Les travaux des commissions Le projet de loi

Archives solidaires, projet de la section ICA et SPA – 2007-11-26

« Archives solidaires » est un projet du Conseil International des Archives (CIA) qui vise à coordonner les efforts au sein de la communauté archivistique internationale pour mener des projets d’assistance à l’étranger dans le but de développer les outils et l’expertise nécessaires aux communautés en voie de développement et à celles en transition. Plus de renseignements sur le site de l’AAF

Les épreuves du concours de conservateur – 2007-11-28

Arrêté du 8 novembre 2007 publié au Journal Officiel du 28 novembre. A lire en cliquant ici

Présentation de l’inventaire des archives du septennat de Valéry Giscard d’Estaing: article et émission radio – 2008-01-07

Plus de 25 ans après avoir quitté l’Élysée, Valéry Giscard d’Estaing participera, vendredi 30 novembre 2007 de 9 h 30 à 11 h 30, à la présentation officielle de l’inventaire des archives de son septennat, en présence de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication et de Jean-Philippe Lecat, ancien ministre de la Culture. Dès son accession à la tête de l’État en 1974, revendiquant un devoir de transparence démocratique et s’inspirant en partie de l’expérience américaine, Valéry Giscard d’Estaing crée un service des archives à l’Élysée et met en place un système d’archivage qui aboutit en 1981 au versement de plus de 500 mètres linéaires de documents aux Archives nationales. Au plus haut sommet de l’État, c’était la première fois qu’un fonds d’archives était ainsi constitué de manière raisonnée. Cette pratique aura des conséquences majeures dans le traitement des archives des hommes politiques en France ; elle fait d’ailleurs aujourd’hui partie intégrante des usages institutionnels de la République. Désormais, ces archives ne sont plus considérées comme des archives privées mais comme des archives publiques qui doivent revenir à la Nation. Ce fonds représente pour les historiens un matériau de grande qualité : complet et homogène, il est composé des dossiers du Président lui-même, de ceux de ses collaborateurs (secrétaires généraux, chefs de cabinet, conseillers diplomatiques, politiques et économiques) mais également de ceux des services de fonctionnement de la présidence de la République (service du protocole, service de presse ou service photographique). Les Archives nationales rendent hommage à l’ancien chef de l’État en publiant cet inventaire qui retrace, de manière singulière et largement illustrée, l’histoire de ce septennat et plus généralement des années soixante-dix. Source : Communiqué du Ministère de la Culture « VGE présente les archives de son septennat », Le Figaro, 1er décembre 2007 Présentation sur la première radio académique française

Appel européen en faveur des archives – 2007-12-03

Communiqué diffusé par « les rencontres » : En réponse à l’invitation de la ville de Malmö et en coopération avec celle de Lund, toutes deux membres des rencontres, nous sommes heureux de vous annoncer que, la rencontre de Malmö / Lund a eu lieu du 22 au 25 novembre 2007 sur le thème « Les archives et les collectivités territoriales en Europe » Des participants de 12 pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovénie, Algérie, Danemark, Hongrie et Suède) se sont rassemblés, représentant le niveau local (municipalités, régions, provinces) et le niveau national (institutions, ministères). Les experts présents nous ont fait part de leur expérience et de leur point de vue sur la gestion des archives en Europe. Parmi eux nous pouvons citer : Eric Norberg, Ancien Vice-Président du Conseil International des Archives, Bente Jensen, archiviste des archives municipales d’Alborg, Charlotte Jensen, chargée de la communication du Musée national de Copenhague, Göran Kristiansson, archiviste des archives nationales de Suède, Jan Dahlin, Directeur des archives régionales de Lund, Christine Martinez, chargée des relations internationales à la Direction des archives de France, Joan Boadas, Archiviste de la Municipalité de Girona, Espagne, Miroslav Perisic, Directeur des archives nationales de Serbie, Bojan Cvelfar, Diecteur des Archives historiques de Celje, Slovénie, et Fouad Soufi, sous-Directeur des archives nationales d’Algérie, etc. Les archives municipales, départementales, régionales constituent un secteur du patrimoine culturel important mais trop souvent délaissé, véritable enjeu dans le cadre d’une politique culturelle locale et atout majeur pour analyser le passé et comprendre le présent. C’est pour cette raison que les participants ont souhaité rédiger un appel à toutes les collectivités territoriales d’Europe pour souligner l’importance de la gestion des archives à l’ère de la numérisation. Cet appel suggère sept propositions que les élus pourront prendre en considération dans l’élaboration de leurs politiques culturelles afin d’assurer la bonne gestion des archives. Pour télécharger l’appel, cliquez ici les rencontres, réseau culturel européen est soutenu par la Commission européenne en tant qu’organisme actif au niveau européen dans le domaine de la Culture. Il reçoit également le soutien de ministères et de régions européennes. Roger Tropeano, Président des rencontres Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Jeanne Pélissier, Coordinatrice + 33 1 56 54 26 34 jeanne.pelissier@lesrencontres.eu ou Anne-Geneviève Cotte, Secrétaire Générale + 33 1 56 54 26 31 angie.cotte@lesrencontres.eu

Les résultats du concours de conservateur – 2007-12-06

L’INP a publié le 5 décembre les résultats du concours de conservateur (Etat et territorial). L’aedaa se réjouit que certains admis soient issus des rangs des formations universitaires et leur souhaite de réussir dans leurs futures fonctions ! « Télécharger les résultats »

Concours d’assistant qualifié les 28 et 29 mai prochains – 2007-12-07

Arrêté du 30 octobre 2007 fixant la date des épreuves et la répartition des délégations organisatrices du Centre national de la fonction publique territoriale des concours pour le recrutement dans le cadre d’emplois des assistants territoriaux qualifiés de conservation du patrimoine et des bibliothèques (session 2008) J.O n° 284 du 7 décembre 2007 – texte n° 66 – NOR: BCFT0700042A Consulter le document en pdf » pour obtenir le nombre de postes ouverts.

Révision Générale des Politiques Publiques : la disparition annoncée de la DAF – 2007-12-17

« Communiqué du Ministère de la Culture du 13 décembre 2007 »

Recensement des tableaux de gestion d’archives réalisés en 2005 par les services départementaux d’archives. – 2007-12-18

Sur le site de la DAF, vous toruverez le recensement publié en septembre 2007 des tableaux de gestion réalisés en 2005 par les AD. Instruction DPACI/RES/2007/015 du 10 septembre 2007

Lancement de l’Annuaire Officiel des Métiers d’Art de France – 2007-12-20

Communiqué de la Fédération Française des Conservateurs- Restaurateurs (FFCR): La Société d’Encouragement aux Métiers d’Art (SEMA) a présenté, lundi 10 décembre 2007 au Palais des Congès de Paris, l’Annuaire Officiel des Métiers d’Art de France. Ce Who’s Who se veut un outil pratique et complet en faveur du développement économique des entreprises des Métiers d’Art. Il devrait permettre aux professionels de l’art d’être identifiés plus facilement et de créer un lien direct et immédiat avec leur clientèle sur le marché français/international. L’inscription est gratuite et soumise à 5 critères de qualité, déterminés par le comité éditorial.

Le projet de loi sur les archives discuté le 8 janvier 2008 au Sénat – 2007-12-22

L’ordre du jour des séances publiques prévoit une discussion du texte le 8 janvier 2008. Voir le site, le rapport de la commission des lois et l’avis de la commission des affaires culturelles.

Parution du Pêle-Mel n°1, lettre d’information de la section des archives communales et intercommunales de l’AAF – 2007-12-27

La section des archivistes communaux et intercommunaux ont mis en ligne le 1e numéro de leur lettre d’information, « Pêle-Mel » Consultation libre ici

Loi informatique et libertés : le nouveau dispositif – 2004-11-23

Le Forum des droits sur l »internet publie un dossier intitulé « Loi informatique et libertés : un nouveau cadre juridique pour le traitement des données à caractère personnel ». Un outil complet sur la loi du 6 janvier 1978, modifiée en août 2004.Forum des droits sur l »internet

Archives et mémoires étudiantes : état des lieux – 2007-06-14

C »est le titre du n° 193 de la Gazette des archives, paru en mars dernier. Il reprend les actes de deux journées d »études organisées par le Groupement d »études et de recherche sur les mouvement étudiants, organisées en 2000 et 2001

L’Archivage des documents bureautiques – 2004-11-23

Cet ouvrage porte sur l’ensemble des documents électroniques produits par les logiciels de traitement de texte et les tableurs, comprenant les systèmes de gestion électronique de documents (GED) et de messagerie électronique ainsi que les systèmes de GED pouvant intégrer des fichiers en mode images. Les documents bureautiques présentent des spécificités qui rendent nécessaire une adaptation de la méthode d’archivage présentée dans un ouvrage précédent : Les Archives électroniques, manuel pratique. Les deux ouvrages sont donc complémentaires. Direction des Archives de France, L »Archivage des documents bureautiques : manuel pratique, la Documentation française, 2004, 40 p. – 7 EUR. – ISBN : 2-911601-40-8′

Archives et patrimoine – 2007-06-14

Marie Cornu, Jérôme Fromageau, Archives et patrimoine,tomes I et II, L »Harmattan, coll. « Droit du Patrimoine culturel et naturel », 2004. La constitution d »une mémoire que questionneront les historiens de demain passe par la préservation de l »intégrité des fonds d »archives dès leur production mais aussi par la protection de documents revêtus d »une valeur historique. Dans les mouvements d »archives, le contexte du marché de l »art appelle parfois une vigilance particulière. Outre les aspects internationaux, sont aussi abordées les questions liées à la protection des archives comme élément du patrimoine culturel en droit interne.

Centenaire de l »AAF – 2004-11-23

L »Association des Archivistes Français publie le dernier numéro de la Gazette des Archives.A l »occasion du centenaire de l »AAF, la Gazette des Archives présente un historique de l »association ainsi que le répertoire numérique détaillé des ses archives déposées au CHAN.La Gazette des Archives, Centenaire de l »AAF, n°195.

Archives et recherche, aspects juridiques et pratiques administratives – 2004-11-30

CORNU Marie et FROMAGEAU Jérôme (dir.), ARCHIVES ET RECHERCHE Aspects juridiques et pratiques administratives, Paris, L’Harmattan, 2003, 214 p. Actes du colloque organisé dans le cadre du programme CNRS « Archives de la création » à la Faculté Jean Monnet – Université Paris-Sud les 25 et 26 mai 2000 à Sceaux. Cet ouvrage montre à quel point la question des archives dépasse le seul enjeu patrimonial. Il existe un lien fondamental entre l’accès aux archives et la mise en oeuvre des libertés publiques. La question du statut et du régime juridiques des archives restent essentielle pour déterminer les règles de communication et d’utilisation, donc l’exploitation à des fins scientifiques des documents. ISBN : 2-7475-3967-9 • mars 2003 • 214 pages Prix éditeur : 20 € / 131 FF

Le patrimoine sonore et audiovisuel – 2005-04-15

gnès Callu et Hervé Lemoine, Le Patrimoine sonore et audiovisuel français, entre archives et témoignages : guide de recherche en sciences sociales, Paris, Belin, 2004, 7 volumes dont 1 DVDrom, 2500 pages, 375 €. Le tome 1 présente le guide et analyse les sources répertoriées. Il offre aussi les différentes clés pour accéder aux archives disponibles : liste alphabétique des institutions, index géo-sectoriel des organismes et des collectionneurs, tableau méthodique… Les tomes 2 à 5 regroupent 848 notices très complètes et bien structurées permettant d »identifier les sources et de contacter les institutions ou particuliers détenteurs des collections cherchées. Les fonds sont classés géographiquement afin de tenir compte des particularités historiques, culturelles et linguistiques des régions françaises qui font la richesse et l »hétérogénéité du patrimoine sonore et audiovisuel. A noter que pour Paris, le découpage est thématique. Tome 2 . Le dépôt légal, les institutions partenaires Tome 3 . Paris et l »Île-de-France Tome 4 . Le Nord Tome 5 . Le Sud, les DOM-TOM et les institutions à l »étranger Le tome 6 dresse un panorama historique des techniques audiovisuelles et de leur évolution et donne un état complet des dispositions juridiques pour exploiter ces sources en toute légalité. Le tome 7 propose 2 outils : . le cédérom facilite vos recherches dans les 6 autres tomes de ce guide. Il vous permet de vous connecter directement aux sites internets répertoriés. . le DVD-Rom regroupe une sélection de documents sonores et audiovisuels originaux, témoignant de la richesse du patrimoine sonore et audiovisuel. A lire également : interview des auteurs et article d »Olivier Wieviorka, « On passe le mur du son », Libération, 7 avril 2005.

Archives « secrètes », secrets d’archives – 2005-03-31

Archives « secrètes », secrets d’archives ? historiens et archivistes face aux archives sensibles sous la dir. de Sébastien Laurent. Paris : CNRS éditions, 2003. – 288 p. ; 24 cm. – (CNRS Histoire). ISBN 2-271-06157-1 : 25 €; http://bbf.enssib.fr/bbf/html/2004_49_1/2004-1-p94-poulain.xml.asp

Archives privées, un patrimoine méconnu – 2005-04-16

Un nouveau guide publié par l »AAF et réalisé par la section des archives départementales :I. Les archives en quelques notions II. Bien conserver ses archivesIII. Mettre en valeur ses archivesIV. Confier ses archives 48 pages, 6,50 €Présentation de l »ouvrage et bon de commande en ligne sur le site de l »AAF.

Notices d’autorité : une publication de l’IFLA – 2005-08-25

L’IFLA (fédération internationale des associations de bibliothécaires) publie un document des son groupe de travail sur les notices d’autorité : « Spécifications fonctionnelles des notices d’autorité. Un modèle conceptuel ». En ligne sur le site de l’IFLA

Les enjuex des archives audiovisuelles – 2005-11-09

L’INA publie dans le numéro de septembre-octobre 2005 de sa revue « NDA – Les nouveaux dossiers de l’audiovisuel », un dossier sur le thême « Archives : les enjeux de la mémoire audiovisuelle ». Le sommaire et certains articles sont disponibles à l’adresse suivante :rnhttp://www.ina.fr/produits/publications/nouveaux_da/6/index.fr.html

Archives, politique de la ville et intercommunalité – 21/11/2005

Le n°199 de la Gazette des archives reproduit les actes de deux colloques des archivisites municipaux, l’un consacré en 2000 aux archives dans la politique de la ville, l’autre en 2002à l’impact de l’intercommunalité sur les archives. Archives et politique de la ville, Toulouse, Juin 2000 – Mémoire de quartiers, une expérience d’animation de quartiers par les archives municipales de Dunkerque, Jean-Luc Pohrel – Le Beau-Marais, un quartier pour mémoire, Pascal Foschi, André Guffroy – La Belle-de-Mai : les archives de Marseille au cour de la politique de la ville, Sylvie Clair – L’expérience d’une classe archives en ville nouvelle, Marie-André Houillon – Mémoire de la RN2 : cinq services d’archives autour d’un projet intercommunal de restructuration urbaine, Jean-Marc Dabin, Geneviève Michel, Françoise Vasseur – Un projet intercommunal entre archivistes dans le cadre d’un contrat d’agglomération, Michèle Mornet – L’inter-réseaux du développement social urbain, Jean-Pierre Roger – Les archives et la politique de la ville, Claude Bartolone Archives et intercommunalité : nouveaux territoires, nouvelles pratiques, Dunkerque, Octobre 2002 – Michel Delebarre, ancien ministre, député-maire de Dunkerque. – Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France – Elisabeth Verry, présidente de l’Association des archivistes français – Anne-Catherine Marin, présidente de la section des archivistes municipaux – Histoire de la décentralisation et de la coopération intercommunale, Pierre Boyer – La loi Chevènement relative au renforcement de la coopération intercommunale, Rosine Cleyet-Michaud – Situation de l’intercommunalité en 2002, François Lucas – Les archives des communes et l’intercommunalité en l’an 2000 : bilan d’une enquête, éliane Lochot – Archives des communes rurales et structures intercommunales en Ille-et-Vilaine, Eric Joret – Dunkerque et le projet de création d’un centre d’archives communautaire à vocation intercommunale, Anne Lebel – Archives de Bayonne et du Pays basque, Gérard Ermisse – Localisation des archives et villes universitaires : l’exemple des Ateliers et chantiers du Havre, John Barzmann

Les documents numériques : méthodologie d’archivage et perspectives de recherche – 2005-11-23

Migrance n°23 (revue de Génriques, association de recherche et de création culturelle, spécialisé dans l »histoire et la mémoire de l »immigration): « Les documents numériques : méthodologie d’archivage et perspectives de recherche sur les migrations ». 99 p.- 10 €Sommaire :IntroductionDana DiminescuLE CIRCUIT DES ARCHIVES ADMINISTRATIVESArchive et administration électronique : état des lieux et évolutionsFrançoise Banat-BergerLe service postal, la dématérialisation et l’archivageYouval EchedLe fichier AGDREF (Gestion informatisée des dossiers de ressortissantsétrangers en France). Quelle utilisation pour la statistique des fluxmigratoires en France ?Entretien avec Xavier ThierryLES NOUVELLES METHODOLOGIES DE COLLECTEQuels contextes pour quelles interactions ? Remarques sur l’étude située des activités de communication médiéeMarc RelieuLes traces d’usages du courrier électronique : méthodologies du recueildes donnéesCezary ZiemlickiL’INA et la mission de dépôt légalThomas DrugeonLES NOUVELLES ARCHIVES DE LA MIGRATIONArchiver le Web sur les migrations. Quelles approches techniques etscientifiques ?Julien Laflaquière, Sylvie Gangloff, Claire Scopsi, Thomas Guignard,Ralitza Soultanova, Monika Salzbrunn, Virginie Beaujouan et DanaDiminescuL’archivage de l’Internet chinois… à HeidelbergJacqueline NivardLes bases de données sur le web : perspectives de recherche surl’histoire des étrangersDelphine Folliet, Patrick VegliaINITIATIVESProjet BIRD (Base Intra-européenne de Recherche par les Décès)Association Ancêtres italiensCommande en ligne sur wwww.generiques.org

Les bâtiments d »archives – 2006-01-18

Livraisons d »histoire de l »architecture n°10, 2e semestre 2005Sommaire :La tour des archives de l’abbaye de Cluny, par Sébastien Barret Conserver les archives bancaires : le cas des sociétés de crédit, d »une banque d »affaires et de la Banque de France (1875-1935), par Marie-Hélène Chazelle Quels bâtiments d’archives pour quelle Allemagne ?, par Anne Georgeon-Liskenne Bar-le-Duc : 1913, 1969, 2005. Les trois âges du bâtiment d’archives, par Christian Hottin Archives en sacristie. Le trésor est-il bâtiment d’archives ? Le cas du “ Trésor des chartes ” des rois de France (XIIIe-XIXe siècle), par Yann Potin Les Archives de l’ancien département de la Seine et de la Ville de Paris. À la recherche d’une architecture, par Stéphanie Quantin Du coton au carton, changement de production pour la filature Motte-Bossut. Le Centre des archives du monde du travail, un défi architectural relevé par Alain Sarfati, par Virginie Thiéry http://lha.enc.sorbonne.fr

Document et numérisation – 2006-02-13

Jacques Chaumier, Document et numérisation : enjeux techniques,économiques, culturels et sociaux, éd. ADBS, collection Sciences et techniques del’information, 119 p., 22 €www.adbs.fr

Enquête sur les publics des archives nationales – 2006-02-27

Les résultats d’une enquête menée en 2003 : « Les publics des Archives nationales et leur attentes », Développement culturel, n° 151

Documentaliste – Sciences de l »information – 2006-05-16

http://www.adbs.fr/site/publications/documentaliste/index.php. Jean-Michel RauzierDocumentaliste – Sciences de l »information, Volume 43, n° 1, 2006 Au sommaire : Bloc-Doc ÉtudesProfessionnels de l »information-documentation, qui êtes-vous ? Résultats del »enquête ADBS 2005. Par Sophie Ranjard, avec des contributions deJean-François Giret, Catherine Thiolon, Dominique Velten et ChristianeVolant La difficulté d »accéder aux adresses des chercheurs français dans les basesde données bibliographiques : l »exemple d »une université lyonnaise. Par Pascal Bador et Thierry LafougeRepères L »archivage électronique, journée d »étude ADBS-APROGED, Paris, 5 octobre2005. Par Jean-Claude Le Moal et Claudine Masse La veille en santé, journée d »étude ADBS-Santé, Marseille, 6-7 octobre 2005.Par Nathalie Cornec, Armelle Martin, Claudine Masse et Hélène Vaillant Tarification et modèles économiques des services d »information, journéed »étude ADBS-GFII, Paris, 17 novembre 2005. Par Bernadette Ferchaud et RuthMartinez La valorisation des archives sonores : le documentaliste, le juriste et lechercheur, journée d »étude MMSH-EPHE-AFAS-ARCADE, Aix-en-Provence, 22novembre 2005. Par Michèle Battisti Diffusion et réutilisation des données publiques : un nouveau marché à hautpotentiel. Séminaire du groupe inter-associations « Diffusion des donnéespubliques » (ACSEL, AFIGEO, GESTE, FIGEC, GFII, SPDG), Paris, 27 janvier2006. Par Michèle Battisti et Ruth Martinez Droit d »auteur et droits voisins : des professionnels aux usagers, quelsenjeux pour les « métiers du livre » ? Journée d »étude IUT de LaRoche-sur-Yon, 10 mars 2006. Par Michèle Battisti Bibliographie Notes de lecture. En bref : documents reçus. Dans la presse spécialisée Sommaire détaillé sur le site de l »ADBS

Permanence du papier – 2006-07-27

Bulletin des Bibliothèques de France, n°4, juillet 2006, sur le thème du papier.

La société sans mémoire – 2006-10-05

 

Bruno Delmas, La société sans mémoire.

Propos dissidents sur la politique des archives en France, Bourin éditeur, 204 p., 22 €. 2006 Présentation de l’éditeur A quoi servent les Archives ? C’est la question que posa un jour Françoise Giroud, nouvelle secrétaire d’état à la Culture, au directeur des Archives de France. C’était il y a trente ans. Personne n’a vraiment répondu à la question. Partant de ce constat, Bruno Delmas nous entraîne, grâce à de nombreuses anecdotes et à des éléments concrets, dans le monde des Archives : ce qu’elles sont, comment elles fonctionnent et à quoi elles servent. Elles sont indispensables pour conserver chaque étape de l’évolution de notre société dans tous les domaines, historique bien sur, mais tout autant administratif, technique et technologique. Les Archives ne sont pas réservées aux spécialistes, elles sont notre mémoire collective. L’auteur nous montre comment leur nature même s’est considérablement transformée ces dernières décennies, notamment avec les archives audiovisuelles et maintenant internet. Par méconnaissance et indifférence, nous perdons notre mémoire alors même que nous entrons dans une formidable révolution de société. Bruno Delmas dresse un constat objectif de la réalité. En 30 ans, on n’a su ni développer ni adapter les Archives. A quoi servent les archives ? A construire l’avenir !

Droit d »auteur – 2006-10-06

 

L’ADBS propose un guide sur la nouvelle loi sur le droit d »auteur (loi DADVSI du 1er août 2001), sous forme de fiches pratiques.En ligne sur le site de l »ADBS

Les archives françaises spoliées – 2007-05-03

COEURE, Sophie, La mémoire spoliée : les archives des Français, butin de guerre nazi puis soviétique, Paris, Payot, 2007 « Sophie Coeuré : prises de guerre et trophées papier », Le Monde, 1er mars 2007 « Dossiers suspendus », Libération, 3 mai 2007

Les archives des hommes politiques contemporains – 2007-05-07

Actes du colloque sur les archives des hommes politiques contemporains, Paris, 2007, Edition AAF/Gallimard, 384 pages. Plus de détails sur le site de l’AAF« Les tiroirs entrouverts de l’histoire du présent », Le Temps, 5 mai 2007

Archiver et après – 2007-05-24

CHABIN Marie-Anne,Archiver et après?, Djakarta Editions, avril 2007Plus de détails sur djakarta.fr

Travail de mémoire et requalification urbaine – 2007-05-08

La Délégation Interministérielle à la Ville publie un nouveau guide, dans la collection Repères , intitulé « Travail de mémoire et requalification urbaine ». Cette publication, illustrée d »exemples locaux, vise à aider tous les acteurs oeuvrant pour recueillir la mémoire d »un quartier. Inspirée à la fois des pratiques de terrain et de la réflexion de chercheurs, sociologues, historiens… Ce guide s »inscrit dans le cadre de la campagne de collecte « d »archives orales de la politique de la ville », lancée par la DIV en partenariat avec la Direction des archives de France, depuis 2005. www.ville.gouv.fr

Abrégé d »archivistique – 2007-05-11

L »AAF réédite l »Abrégé d »archivistique. Cette édition a été mise à jour et augmentée.Paris, 2007Renseignements sur le site de l » AAF

Dématérialisation et archivage électronique – 2007-05-11

Marie-Anne Chabin, Jean-Marc Rietsch et Eric Caprioli, Dématérialisation et archivage électronique, DUNOD, novembre 2006

Guide de la durée de conservation des documents en France – 2007-06-14

Guide produit par la société Iron Moutain Pour plus de renseignements, consulter « Le site de publi-news »

La sécurité dans les services archives – 2007-06-20

Le guide La sécurité dans les services archives, Recommandations pour prévenir les risques de sinistre et guide pour élaborer un plan de reprise d’activité vient de paraitre à l’AAF. Certains membres de l’AEDAA ont d’ailleurs participé au groupe de travail chargé de sa rédaction. Renseignements.

Guide des sources de la Commune de Paris et du mouvement communaliste (1864-1880) – 2007-09-10

Le Guide des sources de la Commune de Paris et du mouvement communaliste (1864-1880) sur les sources disponibles en Ile-de-France est paru. Il est en vente sur le site de la Documentation française. Vous trouverez en complément sur le site des Amis de la Commune des fichiers EXCEL portant des listes nominatives.

Les problèmes des archives en Afrique : à quand la solution? – 2007-12-12

L’importance capitale des archives pour le développement d’un pays comme d’une entreprise est mise en évidence dans ce livre, qui tire le signal d’alarme devant les dégâts causés en Afrique francophone par l’absence d’organisation de leur conservation. L’auteur expose ici le fruit d’une expérience de terrain et d’un travail très approfondi. ISBN : 978-2-296-03573-7 • septembre 2007 • 170 pages Editions de l’Harmattan

Une famille de la petite bourgeoisie parisienne Louis XIV À Louis XVIII – 2007-12-12

Les Gaugé et leurs alliances à travers les archives (1680-1820), de Jerôme Fehrenbach Des grands chantiers de bois des bords de la Seine à l’atelier de mode, de la boutique du barbier-perruquier à l’hôtel-restaurant, du commerce de quartier au grand négoce fluvial se révèle le dynamisme économique de la capitale dans ses multiples facettes. Manières de vivre, de se vêtir, pratiques religieuses, références culturelles, rien n’échappe à l’auteur, qui nous restitue avec gourmandise, à travers l’exemple de cette famille, un tableau vivant du Paris des Lumières. ISBN : 978-2-296-03932-2 • septembre 2007 • 244 pages Editions de l’Harmattan

Archives et sciences sociales : Aspects juridiques et coopérations scientifiques – 2007-12-12

Coédition Direction des Archives de France, Institut de recherche Centre de recherche sur le droit du patrimoine culturel Les archives du savoir en sciences sociales posent un certain nombre de questions juridiques d’un maniement délicat. La consultation et l’utilisation de ces documents d’utilité publique se heurtent parfois à des intérêts privés (droit d’auteur, vie privée). D’où l’actualité d’une réflexion autour de leur statut, de leur régime et de la nécessaire articulation entre logique privative et intérêt public de production et d’accès à la connaissance. Cet ouvrage évoque aussi les différents partenariats entre archivistes et historiens, entre le monde de la conservation et celui de la recherche. ISBN : 2-296-01633-2 • décembre 2006 • 294 pages Editions l’Harmattan

… L’archivage électronique.. Guide pratique – 2007-12-17

Le guide pratique n°30 d’Archimag est sorti et a pour thème: L’archivage électronique. Y ont notamment contribué: Frédérique Fleisch (archives de la Haute Autorité de la Santé), Françoise Banat-Berger (DAF), jean-Marc Rietsch (Fedisa), etc. Publication du groupe Serda – octobre 2007

Laisser un commentaire