Charte du collectif A8

Dénomination & composition

Le Collectif A8 est une fédération d’associations d’étudiants et de diplômés ayant suivi une formation en archivistique. Il regroupe actuellement les membres suivants :

  • membres fondateurs (2003) :
    • l’AEDAA : l’Association des Etudiants et Diplômés en Archivistique d’Angers ;
    • l’ADAL : l’Association des Diplômés en Archivistique de Lyon 3 ;
    • l’ADELITAD : l’Association des Licences, Maîtrises et DESS en Techniques d’Archives et de Documentation ;
    • l’ADEDA 78 : Association des Diplômés et Etudiants du DESS d’Archives des Yvelines.
  • rejoints depuis par :
    • l’AICI (2004) : Association des étudiants et diplômés du DESS Archives et Image de Toulouse 2 ;
    • l’AEDA-UP (2006) : Association des étudiants et des diplômés en archivistique – Université de Provence ;
    • PICARCHIVES (2007) : Association des étudiants et diplômés en archivistique de Picardie ;
    • ARCA-LILLE (2008) : Association des étudiants et diplômés en archives de l’Université Lille 3.

Objectifs communs

Les associations constitutives du collectif poursuivent les missions suivantes :

  • assurer la promotion des métiers des archives
  • assurer la reconnaissance des formations en archivistique
  • œuvrer pour l’insertion professionnelle de leurs membres.

Le collectif souhaite développer et animer un réseau de communication, d’échanges et d’actions communes entre les associations de diplômés dans le domaine des archives ; plus généralement, il souhaite  participer du réseau des archivistes en France dans un esprit de dialogue en vue de la poursuite des objectifs énumérés ci-dessus.

Modalités d’admission

Ne peuvent adhérer au collectif que des structures de personnalité morale (associations) regroupant des  diplômés et/ou des étudiants amenés, de par leur formation, à se destiner au métier d’archiviste. Les adhésions individuelles sont impossibles.
L’association candidate devra adresser sa candidature au collectif par l’intermédiaire d’une des associations membres, qui se chargera de la soumettre aux autres.
Les membres du collectif devront donner leur accord à l’unanimité pour que cette demande de participation soit approuvée.
L’inscription prendra effet immédiat à compter de la date de cet accord et sera notifiée au candidat.

Modalités de démission

Chaque association est libre de se retirer à tout moment du collectif. Cette décision devra être approuvée selon les modalités propres à chaque structure. Elle en avertira les autres membres et cette démission ne pourra être effective qu’après un délai de trois mois.

L’association s’engage à honorer ses engagements envers le collectif jusqu’à la fin de ce délai.

 

Règlement intérieur du collectif

Fonctionnement du collectif

Chaque association conserve son autonomie et sa liberté d’action. Un certain nombre de services destinés aux membres de ces associations sont mis en commun grâce au collectif. Chaque membre du collectif s’engage à y participer, dans la mesure de ses moyens, s’il souhaite en bénéficier.

Les échanges

Les échanges au sein du collectif se font par l’intermédiaire d’une liste de diffusion intitulée FADAU. Chaque année, les représentants des associations membres fournissent au modérateur de la liste les coordonnées électroniques des personnes qui prendront part à ce forum.

Il appartient à chaque association de décider des modalités de  désignation et de participation de ses membres au FADAU. Les présidents des associations membres, ou leurs représentants, seront obligatoirement inscrits à ce forum.

Il est impératif de tenir à jour le fichier des personnes inscrites au forum.

Modalités d’apposition de la signature du collectif

Chaque document ou acte soumis à la signature du collectif ne pourra en être recouvert qu’à la condition de l’accord unanime des représentants. La responsabilité des décisions est partagée.

Toute demande de ratification commune devra être adressée aux membres avec une date limite de réponse, au delà de laquelle les membres qui n’auront pas donné leur accord seront réputés comme en désaccord avec la ratification commune.

En cas de désaccord au de défaut d’accord, le document ou acte soumis à la signature du collectif sera revêtu des  signatures des associations qui auront manifesté leur accord.

Le financement des frais communs

Sont considérés comme frais communs :

  • les frais de déplacement d’une personne du collectif en cas de réunion importante, en essayant de privilégier la présence des personnes sur place ou de celles qui maîtrisent le mieux le sujet ;
  • les frais de déplacement d’une personne par association lors des réunions annuelles du collectif afin que chaque association puisse être représentée lors des réunions.

Les frais de déplacement seront remboursés sur la base de billets SNCF de 2ème classe (ou 1ère classe lorsqu’ils sont moins chers). Les frais de restauration ne sont pas considérés comme des frais communs.

Tous les frais dits « communs » devront préalablement être acceptés sur le FADAU par le représentant de chaque association.

La répartition des frais communs s’effectuera au prorata du nombre d’adhérents de chaque association membre du collectif. Nous procédons au décompte des membres le 1er juin de chaque année. Un pourcentage de participation aux dépenses collectives sera ainsi délivré à chaque association.

La trésorerie commune sera assurée alternativement par chaque association, désignée annuellement par les représentants des associations membres du collectif.

La répartition des frais communs doit être validée par chaque association afin d’éviter toute remise en cause du principe.

Laisser un commentaire